Cette petite fille de 9 ans possède un QI supérieur à celui d'Albert Einstein et Stephen Hawking

1 114partages

À 9 ans, cette jeune mexicaine a déjà son bac en poche et est en passe d’obtenir deux diplômes d’ingénieur.

Crédit : Ricardo B. Salinas/ Twitter

Adhara Pérez Sánchez possède déjà un parcours d’étudiant remarquable. Après avoir terminé l’école primaire à 5 ans, le collège à 6 ans et le lycée à 8 ans seulement, la petite prodige de Mexico City est actuellement étudiante à l’Universidad CNCI du Mexique où elle étudie l’ingénierie des systèmes et les mathématiques.

À 9 ans, la jeune Adhara a déjà donné une conférence sur les trous noirs lors d’un événement organisé par l’Institute of Art and Culture (IMAC) à Tijuana, puis raconté son expérience en tant qu’autiste asperger dans un livre qu’elle a écrit, N’abandonne pas.

« Je suis surprise car, comment une petite fille peut-elle en savoir plus qu’une adulte ? Elle a déjà deux carrières universitaires », se demande Karen Alonso, une étudiante présente à la conférence de Tijuana.

Un parcours compliqué

Crédit : NBC San Diego

Le parcours de rêve emprunté par Adhara semble désormais tout tracé. Pourtant, à ses débuts, la fillette avait beaucoup de difficultés à interagir avec ses camarades de classe qui se moquaient d’elle. « J’ai vu qu’Adhara jouait dans une petite maison et ils l’ont enfermée. Et ils ont commencé à scander : ‘Étrange, cinglée !’ Et ils ont commencé à frapper la petite maison. Alors, je me suis dit, je ne veux pas qu’elle souffre », raconte sa mère, Nallely Sánchez au média Yucatan Times.

Une période difficile à l’école durant laquelle Adhara s'ennuyait fermement, s’endormant parfois en classe et montrant un désintérêt profond pour les cours. Une période qui l’a plongée dans une dépression « très profonde » selon sa mère qui l’a emmenée en thérapie. C’est là-bas qu’on lui découvre un QI très haut, 162, soit plus qu’Albert Einstein et Stephen Hawking qui était de 160.

Un changement majeur pour Adhara qui a pu poursuivre sa scolarité puis ses études dans des environnements adaptés à ses capacités impressionnantes.

Une carrière à la NASA

Crédit : NBC San Diego

Désormais épanouie, c’est dans le très sérieux et respecté classement Forbes Mexicó qu’Adhara apparaît dans la liste des 100 femmes les plus influentes du Mexique. Une reconnaissance acquise qui ne s’arrête pas là, puisque la jeune étudiante, qui rêve plus tard de travailler comme astronaute pour la NASA, vient de se voir inviter au département d'Astronomie à l’Université d’Arizona.

Le Président de l’université, Robert Robbins, a évoqué toute l’admiration qu’il portait à Adhora dans une lettre publiée par l’Arizona Republic : « J’ai été ravi de lire votre incroyable histoire en ligne et de découvrir que l’école de vos rêves est l’Université d’Arizona. Nous avons de nombreux programmes de sciences spatiales exceptionnels, vous auriez de nombreuses possibilités de travailler aux côtés des plus grands experts mondiaux... Vous avez un bel avenir devant vous, et j’espère vous accueillir un jour sur le campus en tant que Wildcat [surnom des membres des équipes sportives de l’Université d’Arizona, ndlr] ».

D’après Vogue Mexicó, Adhara serait en train de travailler sur un bracelet connecté à destination des enfants autistes et permettant de comprendre leurs émotions : « Je fabrique un bracelet qui mesure les émotions des enfants afin que les parents puissent voir quelles émotions leurs enfants ressentent en vérifiant sur un téléphone, une tablette ou un ordinateur », explique Adhara.

Source : Up Worthy