En Allemagne, une mamie chasse les tags racistes et antisémites depuis 30 ans avec sa bombe de peinture

Par
691
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La militante allemande Irmela Mensah-Schramm, âgée de 74 ans, efface et détourne les tags racistes et antisémites qui polluent les murs des villes allemandes.

Depuis 30 ans, cette mamie lutte quotidiennement contre les symboles et slogans racistes de l’espace public en Allemagne. Elle passe en moyenne entre 20 et 40 heures par semaine à faire la chasse aux incitations à la haine.

Une mamie chasse les tags racistes et antisémites depuis 30 ans. Crédits photo : qz

Elle est toujours armée d’une bombe de peinture, d’un grattoir et d’un dissolvant lorsqu’elle sillonne les rues de Berlin. « Ma mission est de faire disparaître les messages de haine de l’espace public parce qu’ils sont particulièrement dangereux. Les gens les reprennent à leur compte sans trop y réfléchir », précise Irmela sur Arte.

Les tags à caractère haineux qu’elle efface ou détourne sont précieusement documentés dans des classeurs. À ce jour, la super-mamie a mené plus de 450 expositions sur le thème de la lutte contre la haine, et a retiré près de 80 000 tags et stickers en dix ans.

Pourtant, elle est sous le feu de la justice. Elle a déjà été condamnée par le tribunal administratif de Berlin à verser 1 800 € d’amende pour dégradation de biens matériels.

On lui reproche notamment d’avoir détourné un slogan hostile à l’égard de la chancelière allemande Angela Merkel, et d’avoir peint en rose un graffiti avec écrit : « Merkel wuss weg ! » (« Merkel doit partir ! ») en le transformant en « Merke! Hass weg » (« Prends-en note ! Il faut en finir avec la haine »). Irmela se justifie : « J’ai dégradé un bien matériel déjà dégradé, mais je ne m’en suis pas pris au mur en tant que tel ».

Malgré les menaces qui pèsent sur elle, elle n’envisage pas d’arrêter son combat. Elle est d’ailleurs la première à transmettre son savoir-faire aux plus jeunes dans les écoles.

Crédits photo : apu.fi

Crédits photo : John Macdougall

Crédits photo : Christian Kielmann

Crédits photo : Ppntori

Crédits photo : Ppntori

Crédits photo : Oliver Wolters

Bordeaux va planter 20 000 arbres pour lutter contre les îlots de chaleur !
Source : Arte
Racisme Allemagne Mamie
Commentaires