Fréjus : plusieurs dizaines d'oeufs de tortues ont éclos sur une plage publique

3 222partages

Sur la plage des Sablettes à Fréjus, une vingtaine de petites tortues sont nées. Un événement qui était attendu pour septembre, et qui a fait la joie des vacanciers présents sur place.

À Fréjus, des tortues de l'espèce Caretta Caretta, aussi appelées tortues caouannes, sont nées ce mercredi 26 août.

Le 10 juillet dernier, une femelle tortue était venue pondre ses œufs sur la plage.

Crédit photo : Association Marineland

Pour mettre cette espèce protégée en sécurité, la police municipale avait surveillé l'événement puis avait balisé la zone. 46 jours plus tard, les premiers œufs ont éclos.

Une vingtaine de tortues ont rejoint la mer

Sidonie Catteau, la référente locale du Réseau des tortues marines de Méditerranée Française, raconte la découverte des vacanciers.

« Les œufs ont commencé à éclore tôt mercredi matin. Ce sont des personnes présentes sur la plage qui en ont donné le signalement après avoir observé entre 10 et 20 petites tortues qui partaient à la mer », a-t-elle expliqué.

Dans la matinée, huit départs de tortues ont été comptabilisés, puis 20 dans la soirée. Une fois sortis de leurs œufs, les nouveaux-nés ont directement rejoint la mer qui était à 8 mètres de distance.

D'autres naissances sont attendues

Les premiers œufs ont éclos au bout de 46 jours alors que la durée habituelle d'incubation est estimée entre 53 et 67 jours.

« Nous allons continuer notre surveillance car nous ne savons pas s'il reste encore des œufs qui vont éclore dans le nid, qui peut en compter jusqu'à 90 », a estimé Sidonie Catteau.

En juillet dernier, une seconde tortue marine avait pondu sur une autre plage de la ville. Pour le moment, aucun mouvement n'a été signalé.

Crédit photo : Fabien Rozec

Habituellement, les tortues privilégient les plages situées en Grèce, Tunisie ou Italie pour pondre leurs œufs.

Selon l'Observatoire des tortues marines de France métropolitaine, le réchauffement climatique serait la raison pour laquelle elles sont plus en plus nombreuses à venir dans le sud. En effet, la température en surface de la Méditerranée a augmenté, ce qui privilégierait l'arrivée des tortues sur les côtes françaises.

Source : Ville de Fréjus
Plus d'articles