Une jeune femme battue par son compagnon poste des photos d'elle pour alerter sur ces violences

Par
7 187
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Une jeune femme brésilienne s'est affichée le visage tuméfié sur les réseaux sociaux. Elle accuse son petit ami de l'avoir tabassée et entend bien obtenir justice.

Crédits : Capture Luiza Brunet / Instagram

Melissa Gentz est une étudiante d'origine brésilienne qui vit en Floride depuis janvier 2015. Sur son compte Instagram suivi par plus de 240 000 personnes, elle poste régulièrement des photos avantageuses d'elle.

Jusqu'à ce 26 septembre, où elle se dévoile sous un autre jour, le visage marqué de bleus. Elle accompagne le cliché choc et sans filtre d'une légende tout aussi percutante. « Vous savez, on a tous un côté de notre visage que l'on préfère. Moi, j'aime mieux mon profil gauche. Malheureusement, c'est celui qui a été sévèrement marqué par la violence », écrit la jeune femme de 22 ans.

Avec ce message, elle tient à faire comprendre à toutes les personnes victimes de tels actes qu'elles ne doivent pas se sentir coupables. « Aujourd'hui, c'est la première fois que j'ai ressenti le besoin de ne pas mettre de mascara ni de blush sur mon visage. Je ne vais pas dissimuler les stigmates de mon histoire car aucune femme ne devrait avoir honte ou être tenue responsable d'être victime de violences conjugales », peut-on lire.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ??????? ? ????? (@melissalgentz) le

Melissa Gentz accuse son compagnon Erik Bretz, dont la famille détient l'une des plus grandes chaînes de supermarchés au Brésil, de l'avoir tabassée. Les faits se sont produits dans la nuit du 23 au 24 septembre dernier dans l'appartement de la jeune femme, à Tampa, rapporte un média local. Le couple se fréquentait alors depuis trois mois.

Selon le rapport de police, l'homme de 25 ans est devenu « critique et jaloux » après avoir consommé des somnifères et de l’alcool. Il aurait insulté et frappé sa victime au visage avec une bouteille, arraché les cheveux et tenté de l’étrangler avec ses jambes. Le jeune homme s’est ensuite endormi et a été arrêté par les autorités le lendemain matin.

Sur un enregistrement audio mis en ligne par le Daily Mail, on entend la dispute éclater. La voix d’un homme lui crie : « Pourquoi es-tu si stupide ? Arrête d’être stupide ! Tu n’acceptes pas qu’un homme te domine. Tu n’acceptes pas de ne pas être l’homme dans cette relation. Mais tu n’es pas l’homme, tu es une femme, il va falloir que tu l'acceptes ».

L'accusé a été arrêté et inculpé pour violences conjugales, étranglement et subornation de témoin. Après avoir plaidé non coupable, il a été relâché au bout de 48 heures en échange d’une caution de 60 000 dollars et le dépôt de son passeport. Il s'est néanmoins fait confisquer son passeport, a été banni de l’Université et a également l'interdiction d’approcher Melissa.

Un immense soutien

Les clichés postés par l'influenceuse ont suscité l'émoi des internautes, qui ont largement soutenu sa démarche en commentaires. Des personnalités se sont elles aussi mobilisées. L'ancien modèle brésilien Luiza Brunet a ainsi publié d'autres photos de la jeune femme couverte de marques au visage, appelant à la condamnation de l'agresseur.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Luiza Brunet (@luizabrunetoficial) le

David Holdt, un musicien populaire dans le pays, a même composé une chanson pour la victime.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ??????? ? ????? (@melissalgentz) le

Dans un communiqué publié par les avocats d'Erik Bretz et relayé par le Daily Mail, le jeune homme réfute toutes les allégations et menace son ex-petite amie de poursuites en justice pour diffamation.

Commentaires