Le monde pleure la mort de Wayne Lotter, héros de la lutte contre le braconnage en Afrique brutalement assassiné en Tanzanie

Par
11 814
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

Les défenseurs des animaux du monde entier sont en deuil.  La semaine dernière, dans la nuit du mercredi, peu avant minuit, une voiture est venue barrer la route d'un taxi à Dar es-Salaam, la capitale économique de Tanzanie. À l'arrière de ce taxi se trouvait Wayne Lotter, célèbre défenseur sud-africain des éléphants et traqueur de braconniers. Un homme armé est sorti du véhicule, a ouvert la portière arrière, et a abattu le militant en faisant feu à deux reprises, avant de prendre la fuite avec son complice présumé.

Wayne Lotter avait reçu de nombreuses menaces de mort, et pour cause : il a consacré sa vie entière à la sauvegarde des éléphants et à la lutte contre le braconnage, une activité criminelle qui brasse de grandes sommes d'argent. Grâce à son travail, plus de 2 000 braconniers ont été mis sous les verrous au cours des cinq dernières années, et il a également contribué à réduire de moitié le trafic d'éléphants en Tanzanie, grâce à la PAMS, l'association de protection de la nature dont il avait cofondée la branche tanzanienne.

Wayne Lotter savait bien que sa vie était exposée et que ses convictions pourraient un jour ou l'autre lui coûter la vie, mais malgré cette menace qui planait sans cesse, rien n'aurait jamais pu l'empêcher de mener à bien son action militante.  

Wayne Lotter / Photo PAMS Foundation

L'engagement de Wayne Lotter dans la protection animale était celui d'une vie entière, une vie qu'il n'a cessé de consacrer à la faune et à la flore sauvage d'Afrique, de sa jeunesse jusqu'à sa mort la semaine dernière, assassiné à l'âge de 51 ans.

Après avoir fait ses premières armes en tant que ranger dans son Afrique du Sud natale, au fil du temps, il a fini par prendre à bras-le-corps la lutte contre le braconnage, au point de finir par siéger aux conseils d’administration de plusieurs groupes de défenses animale. Cofondateur en 2009 de la Protected Area Management Solutions (PAMS) en Tanzanie, il était aussi le vice-président de la Fédération internationale des Rangers.

Même si les éléments de l'enquête dont nous avons à ce jour connaissance ne permettent pas d'affirmer avec certitude que l'assassinat du militant était commandité par des organisations en lieu avec le braconnage, les amis et compagnons de lutte de Wayne Lotter, en deuil, ont d'ores et déjà affirmé qu'ils ne se laisseraient pas intimider : « Si ce lâche attentat était une tentative de mettre fin au travail de la fondation PAMS, ce sera un échec », a ainsi déclaré la célèbre primatologue Jane Goodall, qui a par ailleurs qualifié le militant de héros.

La Tanzanie est l’un des pays qui compte la plus importante population d’éléphants sur le continent africain, et, par conséquent, l’un des pays les plus touchés par le braconnage. Cette activité atteint des niveaux si alarmants que les éléphants pourraient disparaître du pays d’ici à seulement sept ans, selon les chiffres de la Société de protection des éléphants de Tanzanie (TEPS).

L'assassinat de Wayne Lotter a bouleversé tous les défenseurs des animaux du monde entier, et les hommages n'ont fait que se multiplier depuis l'annonce de son décès. La police poursuit son enquête pour déterminer l'identité des meurtriers et des éventuels commanditaires.

Commentaires