Hommage à Johnny Hallyday à Bercy : une statue érigée sur l'esplanade rebaptisée en l'honneur du rockeur

1 672partages

Une esplanade de Paris a été rebaptisée ce matin en l'honneur de Johnny Hallyday, face à Bercy, où le rockeur avait donné plus de 100 représentations. Une statue a par ailleurs été érigée. Précisions.

Près de quatre ans après la mort de Johnny Hallyday, décédé des suites d’un cancer du poumon le 5 décembre 2017, Paris a de nouveau rendu hommage au plus célèbre des rockeurs français ce mardi, avec l’érection d’une statue sur l’esplanade qui porte désormais son nom.

Située face au palais omnisports de Paris-Bercy (actuellement renommé « Accor Arena » en vertu d’un contrat de naming avec un célèbre groupe hôtelier) dans le 12e arrondissement de la capitale, cette place a donc accueilli ce monument pour le moins atypique et qui ne devrait pas manquer de faire réagir.

Une statue en hommage à Johnny a été érigée à Paris, sur l'esplanade rebaptisée en son honneur 

La statue a été inaugurée par la maire Anne Hidalgo en présence de Laetitia Hallyday, très émue !

« Ancrer pour toujours dans le sol de Paris, la trace de son séjour parmi nous », a ainsi déclaré la veuve du rockeur, face aux nombreux fans qui avaient fait le déplacement pour l’occasion.

D’une hauteur de six mètres, cette statue « figurative » est constituée d’un socle en granit bleu - qui rappelle le très célèbre « Walk of Fame » visible à Hollywood - puis d’un mât en forme de manche à guitare, sur lequel trône la fameuse Harley Davidson de Johnny.

De couleur bleue, la cylindrée a été dépouillée de son moteur, pour des raisons pratiques évidentes.

Validée par le Conseil de Paris, cette œuvre par l’artiste plasticien Bertrand Lavier, était loin de faire l’unanimité avant sa validation.

Aujourd’hui encore, le monument divise, y compris parmi les amateurs du rockeur. Certains internautes n’ont d’ailleurs pas manqué de critiquer son aspect, qui en a surpris plus d’un !

Interrogée quant au style de cette statue, Laetitia Halliday a rappelé que ses éléments sont emblématiques de la vie du chanteur.

« Je voulais une œuvre dédiée à Johnny qui détestait les sculptures à son effigie. La guitare et la Harley sont des éléments de la vie de Johnny. Difficile de ne pas les associer », a-t-elle ainsi déclaré dans les colonnes du Parisien.