« Lego Masters » saison 2 : le récap de l'épisode 2

Bouton whatsapp

Hier soir, les téléspectateurs ont découvert le deuxième épisode de la saison 2 de « Lego Masters » sur M6. Une soirée placée sous le signe de l’action et de la démolition. Découvrez sans plus tarder le récap de l’émission.

La soirée du 29 décembre a été riche en émotions pour les candidats de la saison 2 de « Lego Masters ». Il faut dire que le deuxième épisode - diffusé sur M6 - a placé la barre très haut.

Crédit Photo : Patrick Robert / M6

Dans un premier temps, les sept binômes restants se sont affrontés lors d’une première épreuve mêlant imagination et technique. Le thème ? Opération héros. Chaque équipe devait créer une scène d’action époustouflante qui explose à la fin !

Les consignes consistaient à concevoir un scénario mettant en scène un héros qui sauve le monde ou tout simplement sa peau. Les couples ont tiré au sort leur personnage et le mode d’explosion : explosion de paillettes, explosion de slime (substance visqueuse, ndlr) et explosion à eau.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le hasard a bien fait les choses puisque le binôme Éric - Alex (alias les metalleux suisses) a pioché « la pirate en explosion paillettes », sous les rires de l’animateur Éric Antoine. En effet, le magicien n’a pas hésité à se moquer gentiment d’eux.

Crédit Photo : M6

La golden brique est attribuée à Alexandre et Marin

Tout au long de cette épreuve de 10 heures, l’animateur Éric Antoine et les jurés (Georg et Paulina) ont prodigué de précieux conseils aux spécialistes de la brique. Finalement, c’est le binôme Marin - Alexandre qui a remporté la première étape de la compétition. En guise de récompense, ces derniers ont reçu la « golden brique ».

« Les meilleurs potes » ont réalisé une construction intitulée « Vikings VS Serpents des mers II : La revanche ». Comme son nom l’indique, cette mise en scène spectaculaire représentait un drakkar affrontant un serpent aux dimensions gargantuesques. Les détails des vagues , de la voile et du monstre ont impressionné les membres du jury.

Crédit Photo : M6

L'explosion de paillettes s’est déroulée à la perfection pour la plus grande joie du binôme. En revanche, Loïc et Sandor ainsi que Céline et Stéphane n’ont pas convaincu les jurés. Le premier couple a construit une planète verdoyante abritant un gisement de paillettes. Durant l’exercice, le duo a essuyé les critiques du jury a car son scénario ne tenait pas la route : « C’est un cafouillage total », a même lancé Georg aux deux jeunes gens.

Malheureusement, les meilleurs potes n’ont pas réussi à rattraper la situation même si leur construction était plutôt réussie. Le second a fabriqué un stade de football américain envahit par des plantes carnivores. Contre toute attente, les collègues que tout oppose avaient réussi à se mettre d’accord sur la construction de leur scène d’action, mais le résultat n’était pas à la hauteur.

Crédit Photo : M6

Une deuxième épreuve sous haute tension

La deuxième épreuve de la soirée - intitulée «La tour infernale»- consistait à fabriquer une tour de 1m20 de hauteur. L’objectif ? Créer une construction esthétique capable de résister le plus long temps possible à une série de secousses.

Pour ce faire, les candidats ont dû faire preuve d’ingéniosité et de technicité. Ce challenge de taille d’une durée de 6 heures a été remporté par Loïc et Sandor grâce à leur tour futuriste aussi solide que le roc. Une revanche bien méritée pour les deux amis dont la première réalisation n’avait pas fait mouche auprès des Brickmasters.

Crédit Photo : M6

Malheureusement, l’aventure a pris fin pour Céline et Stéphane. Ces derniers ont bâti une tour médiévale, mais le design peu travaillé de la construction n’a pas satisfait les jurés.

Crédit Photo : M6

De leur côté, Étienne et Christine ont échappé in extremis à l’élimination. Les parents - qui ne peuvent s’empêcher de râler - ont construit une tour arc-en-ciel qui manquait cruellement de solidité.

Crédit Photo : M6

La semaine prochaine, les participants relèveront de nouveaux défis spectaculaires. Une chose est certaine : le degré de difficulté risque de s’intensifier !

Bouton whatsapp