Miss Univers : Malika Ménard, priée de faire des « yeux de pétasse » pour rencontrer Donald Trump

Dans les pages du magazine Public, Malika Ménard raconte les coulisses du concours Miss Univers 2010, dont sa rencontre avec Donald Trump. Un moment que l’ancienne reine de beauté n’oubliera jamais.

Souvenez-vous ! En 2009, Malika Ménard a remporté le concours de Miss France. Comme le veut la tradition, la jeune femme a participé à la compétition Miss Univers, quelques mois plus tard.

Publicité

Dans une interview accordée au magazine Public, l’animatrice de télévision a dénoncé les dessous du concours de beauté américain, comme sa rencontre avec Donald Trump.

Crédit Photo : BestImage / Jack Tribeca

Malika Ménard et Donald Trump, l'anecdote des « yeux de pétasse »

À cette époque, le président américain était l'organisateur et copropriétaire de la société Miss Universe Organisation. Par conséquent, toutes les candidates devaient lui rendre visite et respecter des consignes bien précises.

Crédit Photo : BestImage

« On nous avait dit d'être aguicheuses et de faire des 'yeux de pétasse' pour attirer son attention. Certaines l'ont fait, comme si elles jouaient leur vie », a confié la jolie brune.

De son côté, l’ancienne miss a refusé de se plier à ce genre de règlement : « En France, la pression n'était pas la même, c'est le seul pays occidental où la chirurgie est interdite », a-t-elle indiqué.

Assumant ses choix, la reine de beauté avait également refusé de participer au fameux shooting «seins nus». Une décision que Malika Ménard ne regrette pas.

Crédit Photo : BestImage / Dominique Jacovides

Aujourd’hui, la jeune femme âgée de 33 ans prépare la sortie de son premier livre intitulé « Fuck les complexes », disponible le 13 octobre prochain.

Dans son ouvrage, la chroniqueuse évoque certains drames de sa vie qui ont marqué son enfance et son adolescence. Elle confie avoir été agressée sexuellement à cinq ans par le fils de sa nounou :

« À 5 ans j’ai réalisé que j’étais une fille. Si j’avais été un garçon, cet homme ne s’en serait pas pris à moi. C’est à ce moment-là que je demande à ma mère de me couper les cheveux très court et de m’acheter des habits de garçon. Pour ne plus être confrontée à ce genre d’agression », a-t-elle confié à nos confrères de Closer.

Plus d'articles