Pourquoi je vis : le téléfilm sur la vie de Grégory Lemarchal diffusé ce soir sur TF1

TF1 diffuse « Pourquoi je vis », son téléfilm consacré à Grégory Lemarchal, 13 ans après son décès.

Ce biopic, réalisé par Laurent Tuel, le téléfilm retrace le parcours du gagnant de la Star Academy, décédé à l’âge de 23 ans des suites de la mucoviscidose.

Un hommage vibrant 

Pour incarner le chanteur à la voix d’ange, le choix des producteurs s’est porté sur Mickaël Lumière, un acteur méconnu du grand public. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la ressemblance entre le chanteur et l’acteur est frappante :

« On m'a aussi beaucoup dit au cours de ma vie que je lui ressemblais à une époque. Lorsque j'ai passé le casting, je me suis dit qu'il fallait absolument que j'aie le rôle », a indiqué le comédien dans une interview accordée à Télé Star.

Crédit Photo : Julien Cauvin/Telfrance & CIE / TF1

Le jeune homme âgé de 24 ans a travaillé dur pour se mettre dans la peau de son personnage :

« Je voulais comprendre qui il était pour m’en rapprocher le plus sincèrement possible. J’ai donc engrangé le maximum d’infos que j’ai pu trouver. J’avais regardé toutes les vidéos de “Star Academy”, les concerts, les documentaires pour observer son attitude, sa façon de bouger, de rigoler, de parler. Et j’ai lu aussi les livres de sa mère et sa sœur qui racontent le quotidien de la famille. J’ai essayé de comprendre ce qui se passait dans sa tête et dans sa vie. Ça me tenait à cœur de faire les choses le mieux possible pour lui rendre hommage ».

Crédit Photo : Julien Cauvin/Telfrance & CIE / TF1

Durant toute la journée du tournage, Mickaël Lumière a bénéficié des conseils de la famille de Grégory Lemarchal. En effet, les parents du chanteur, joués par Odile Vuillemin et Arnaud Ducret, ont participé à l'élaboration du téléfilm :

« On n'a pas fait dans le pathos, la réalité a été tout autre. Il y a beaucoup de pudeur par rapport à cela. Les gens pourront se projeter sur ce que peut être la souffrance d'une famille qui perd un gamin. Mais on n'est pas les seuls donc c'est un message universel que l'on a voulu faire passer », a expliqué Pierre, le père de Grégory Lemarchal.

De son côté, Laurence Lemarchal, rappelle que l’objectif du biopic est de sensibiliser le public à la lutte contre la mucoviscidose.

Plus d'articles