« Black Mirror » saison 4 débarque aujourd'hui sur Netflix, et voici pourquoi il faut absolument la regarder

Par
1 008
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

La saison 4 de Black Mirror fait sa grande arrivée, plus glaçante que jamais. Nous étions nombreux à l'attendre. Aujourd'hui, vendredi 29 décembre, vous allez pouvoir fêter le week-end de 3 jours en vous délassant devant Netflix et le premier épisode de la saison, Arkangel.

L'occasion pour nous de faire un point sur les tenants et les aboutissants de cette série, devenue, en très peu de temps, culte, symbole de potentielles dérives de nos sociétés actuelles. En effet, si la série connaît un franc succès, la similitude avec la réalité est parfois troublante. Ainsi, certains épisodes de cette dystopie numérique ont brillé par leur clairvoyance quant à notre futur. Pour toutes les personnes réticentes à la série, on a dressé quelques points primordiaux pour vous convaincre de faire partie des fans de la série.

De la fiction à la réalité, Black Mirror trouble les esprits

Personne n'est passé à côté. L'évidence est frappante. Au cours des 3 saisons (disponibles sur Netflix), la série met en exergue des situations qui paraissaient improbables. Les exemples qui prouvent que cette anthologie n'est pas si surréaliste sont déroutants. Jugez par vous-même.

1. Saison 1, épisode 1 : National Anthem

Le spitch est simple : des terroristes imposent au premier ministre, fictif, d'avoir un rapport sexuel avec un cochon, impérativement filmé en direct et donc diffusé en direct. Si ce dernier ne s'y astreint pas, l'héritière du trône que le terroriste a en otage, mourra. Glauque et gênant au possible, l'épisode est diffusé en 2011. En 2015, le premier ministre de l'époque, David Cameron est rattrapé par une sombre histoire qui fait les choux gras de la presse et qui fait de lui la risée du Royaume-Uni. En effet, ce dernier se serait adonné à des pratiques sexuelles avec un cochon lorsqu'il était à la faculté. Il aurait appartenu à une « fraternité débauchée », le Piers Gaveston, où étaient pratiqués des « rites étranges et des excès sexuels ».

Lors de la cérémonie d’initiation de David Cameron, celui-ci aurait ainsi « mis ses parties intimes dans la gueule d’un cochon mort ». Et si l'aventure porcine est le point de similitude qui lie la fiction à la réalité, le caractère loufoque de l'épisode pose d'abord la question de l'opinion publique et des réactions médiatiques. Question que l'on peut donc évidemment se poser suite à l'affaire David Cameron, très rapidement baptisée « PigGate » par les internautes. Un emballement médiatique sans précédent, tant de la part du public que des journaux. Tout cela alors que la source même du scandale paraît très incertaine…

Black Mirror / National Anthem


2. Saison 1, épisode 3 : The Entire History of You

Les ingrédients de l'épisode ? Des lentilles de contact connectées au cerveau enregistrent chaque moment de notre vie, et nous permettent de les visionner à l'infini grâce à une petite molette. Flippant ? Oui. Encore plus quand on sait que cette idée ultra-malsaine est déjà dans la tête des constructeurs de Sony, Samsung et Google. En clair : ils veulent créer des lentilles de contact connectées au smartphone qui nous permettront d'enregistrer n'importe quelle scène de la vie. Et selon le créateur de notre petite voix Siri, les implants de mémoire constituent une avancée « inévitable ».

via GIPHY

3. Saison 2, épisode 3 : The Waldo Moment

Un mec dépressif , haineux et simple d'esprit se présente aux élections, (ça fait déjà tilt ?) et propose une campagne puante teintée de haine. Impossible qu'il aille plus loin ? Et pourtant, il parvient à rallier l'opinion publique de son côté. Est-ce réellement nécessaire de noter le lien, d'une élection présidentielle de 2016 ? « À l’époque, je pensais que j’étais passé à côté des enjeux du script, je croyais m’être gouré avec cet épisode. Aujourd’hui, vous le revoyez et, oui, c’est Trump ! C’est complètement Trump. Vous avez vu le débat d’hier contre Hillary ? » avait déclaré Charlie Brooker, le producteur de la série.

via GIPHY


4. Saison 3, épisode 1 : Nosevide

Cet épisode a beaucoup fait parler de lui. Tournant en ridicule la consommation des réseaux sociaux que nous offre la technologie, Back Mirror illustre une société dictée par un système de notation. Peeple et Crédo avaient vaguement vu le jour, dans la même lignée que dans « Nosevide ». Mais plus concrètement et plus inquiétant, En Chine, le gouvernement souhaite mettre en place un « crédit social » qui se basera sur les données personnelles de ses citoyens. Ainsi évaluer leur fiabilité dans la société sera possible. Et avant de traverser au feu rouge, ils y réfléchiront à deux fois. Flippant, vous avez dit ?

via GIPHY

C'est une série anthologique

Pas de quoi vous lasser de tel ou tel personnage. Ni de quoi vous agacer quant à l'intrigue qui dure, dure et dure à tel point que vous avez envie de décrocher. Chaque épisode est différent, révèle de nouveaux personnages, de nouvelles intrigues et de nouveaux univers (tous angoissants, pour la plupart, on le concède). On pose le teaser, juste ici. 

Parce que c'est une série qui donne à réfléchir à chaque épisode

C'est dérangeant tant c'est réaliste. Et la manière dont sont écrits les épisodes demande une réelle remise en question sur le monde qui nous entoure et certainement sur les comportements nocifs que nous nous infligeons. En définitive, cette série véhicule une intelligence rare qui vous procurera une grosse claque à chaque fin d'épisode.

via GIPHY

Parce que la comédienne et réalisatrice Jodie Foster a réalisé un épisode de cette saison 4

Il s'agit en fait du premier épisode de la saison 4 « Arkangel » qui s'intéresse au contrôle parental. Jodie Foster avait déjà réalisé deux épisodes de Orange Is The New Black et un de House of Cards. Alléchant, non ?

via GIPHY

Parce que vous essayez de vous sevrer des technologies qui nous entourent

On le sait, on se le répète tous les jours : « Il faut que je parvienne à me déconnecter des réseaux sociaux ». Mais plus facile à dire qu'à faire, malheureusement. Happé dans une consommation illimitée des réseaux, se connecter à Instagram, Facebook, Snapchat ou Twitter au réveil semble une habitude voire un rituel. Nous connaissons les effets néfastes qui découlent de cette utilisation excessive et pourtant...le smartphone est à mesure que le temps avance, devenu l'extension de notre bras. Si vous regardez Black Mirror, qui n'est pas une série qui aspire à être appelée « anti-technologie », elle vous donnera envie de changer vos habitudes quant à l'utilisation de toutes les technologies.

Black Mirror / Nosevide

Convaincus ? Rendez-vous dès aujourd'hui sur Netflix !

VIDEO : Air Canada : une passagère s'endort durant son vol et se réveille seule dans l'avion
Source : Netflix
Black mirror Saison 4
Commentaires