Ces étranges trous découverts au fond de l'océan sont un mauvais présage qui inquiète les scientifiques

Récemment, l’université de Washington a révélé avoir repéré plusieurs trous formés au fond de l’océan Pacifique, au niveau de la faille de Cascadia. Une découverte étrange et inquiétante.

Lors d’une exploration, des scientifiques de l’université de Washington ont rencontré un phénomène inédit au fin fond de l’océan. Une découverte qu’ils ont documenté dans leur étude publiée dans la revue Science Advances. De la voix même d’Evan Solomon, géologue des fonds marins, c’est un phénomène “jamais observé auparavant” !

Crédit photo : Capture d'écran YouTube / University of Washington

Ils ont découvert la formation de trous au niveau de la faille de Cascadia, desquels sortent un liquide chaud qui n’est pas anodin. Pour rappel, la faille de Cascadia est une zone de subduction, allant de l’île de Vancouver jusqu’au nord de la Californie, où la plaque Juan de Fuca s’enfonce sous la plaque nord-américaine. Une zone extrêmement surveillé depuis des décennies du fait de son éventuelle dangerosité, malgré son calme apparent.

Une découverte qui inquiète les scientifiques

Si des sources chaudes existent à divers endroits sur Terre, ce qui sort de ces trous repérés sur la faille de Cascadia n’est pas anodin et inquiète les scientifiques : “Des bulles de méthane mais aussi de l’eau sortant du fond marin comme une lance à incendie” détaille le géologue dans un communiqué de presse.

En règle générale, la réserve d’eau chaude constitue un rôle de lubrifiant entre les deux plaques, permettant de diminuer la friction entre les roches. Ici, le problème est que si l’eau chaude s’échappe, la lubrification se fait moins performante.

Ainsi, si la pression du fluide devenait plus faible, les deux plaques risqueraient de se verrouiller. Un tel phénomène aurait de terribles conséquences puisque la pression s’accumulerait et déboucherait sur un tremblement de terre très redouté, estimé à une magnitude 9, suivi de plusieurs tsunamis qui pourraient atteindre 30 mètres de haut.

Cela fait plusieurs années que la faille de Cascadia est sous haute surveillance pour cette raison précise. Et la découverte de ces trous ne fait que renforcer l’inquiétude qu’elle procure. Le dernier séisme majeur causé par cette zone de subduction daterait de l’an 1700.

Source : Science Advances
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef