Paris : la qualité de l'eau de la Seine s'améliore, les épreuves des JO auront-elles lieu ?

À l’approche des Jeux Olympiques, la Ville de Paris a dévoilé les résultats de ses premières analyses de l’eau de la Seine, effectuées entre le 1er et le 9 juin. Si la situation a tendance à s’améliorer, elle reste critique par rapport aux seuils recommandés.

Les Jeux Olympiques de Paris auront lieu dans quelques semaines. À l’occasion, plusieurs épreuves de natation devraient se dérouler dans la Seine. Cependant, cette compétition inquiète : en effet, le fleuve serait impropre à la baignade.

En avril dernier, l’ONG Surfrider Foundation a mis en garde contre la qualité de l’eau de la Seine. Sur 13 des 14 prélèvements effectués par l’ONG, les normes étaient “très largement au-dessus” des seuils recommandés pour la baignade. Plusieurs entraînements ainsi que le test de la cérémonie d’ouverture des JO ont par ailleurs été reportés deux fois de suite.

Crédit photo : iStock

Pour la première fois depuis la polémique autour de la qualité du fleuve, la Ville de Paris a dévoilé les résultats de ses analyses. Ces dernières ont été effectuées du 1er au 9 juin et les résultats ont été mis en ligne ce vendredi 14 juin.

“L’objectif, c’est d’avoir des mesures régulières de l’état de santé bactériologique de la Seine pour identifier des tendances et une dynamique générale”, a expliqué Benjamin Raigneau, directeur de l’eau et de la propreté au sein de la Ville de Paris, au Parisien.

Des seuils de baignade dépassés

Pour savoir si l’on peut se baigner dans la Seine, les chercheurs recherchent la présence de deux bactéries indiquant une contamination fécale dans l’eau : les Escherichia coli et les entérocoques. Selon les seuils établis par les Fédérations sportives pour les JO, on doit trouver au maximum 1000 UFC/100 ml pour la première bactérie et 400 pour la deuxième. Au-delà, l’eau est considérée comme impropre et les baigneurs risqueraient d’avoir une gastro-entérite ou une conjonctivite.

Crédit photo : iStock

Selon les résultats dévoilés par la Ville, on observerait une légère amélioration de la qualité de la Seine. Cependant, les seuils restent insuffisants pour se baigner. D’après les résultats, les normes de baignade auraient été dépassées pendant toute la période, à l’exception d’une journée. La situation est meilleure pour le taux d’entérocoques et les deux courbes baissent progressivement, ce qui laisse un espoir à l’approche des JO. Sachant que ces données varient selon les précipitations, la chaleur et les UV, rien n’est encore acté.

“Plus il fait chaud et plus il y a du soleil et plus les bactéries meurent vite. Le débit de la Seine reste le facteur le plus prégnant. Plus il est élevé et plus la pollution se diffuse rapidement”, a expliqué Benjamin Raigneau.

Un espoir pour les JO

Il y a quelques jours, Anne Hidalgo a annoncé que sa baignade dans la Seine, prévue le 23 juin, serait finalement repoussée. Elle n’aurait pas non plus lieu le 30 juin mais serait décalée après les élections législatives. Cependant, la maire de Paris a de nouveau confirmé qu’elle se baignerait dans le fleuve avant le début des JO.

Concernant les épreuves des Jeux Olympiques, Benjamin Raigneau reste optimiste. La baisse de la pollution et l’amélioration des conditions météorologiques pourraient jouer en faveur des JO. Si vous voulez suivre l’évolution de la situation, un “bulletin météo de la Seine” sera publié chaque semaine sur le site de la Ville de Paris jusqu’à la fin du mois de septembre.

Source : Paris
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.