Vague de chaleur en Inde : le pire est à venir pour le nord du pays qui pourrait devenir inhabitable d'ici peu

977partages
Bouton whatsapp

L’Inde et le Pakistan sont frappés par une vague de chaleur extrême. Ce phénomène ne pourrait être qu’un avant-goût de ce qui attend cette région du globe, menacée de devenir, à terme, inhabitable.

Si les climatosceptiques s’évertuent à contester le réchauffement climatique, les faits semblent, hélas, donner raison à ceux qui n’ont de cesse de tirer la sonnette d’alarme.

L’exemple de la vague de chaleur intense qui touche actuellement l’Inde et le Pakistan est assez symptomatique, car il rappelle que ces deux pays, qui font déjà partis des plus chauds au monde, sont directement menacés et pourraient un jour devenir inhospitaliers.

Comme ce fut le cas en 2010, 2015, 2019 et 2021, cette région du monde - en pleine période estivale - est frappée par des canicules violentes, faisant grimper le mercure à des hauteurs qui nous semblent irréelles.

Mercredi 27 avril, le thermomètre a ainsi atteint les 47,5 °C dans la ville pakistanaise de Nawabshah alors que la capitale indienne (New Delhi) stagne pour l’instant aux alentours des 45 °C.

Crédit photo : istock

Le nord de l'Inde et le Pakistan inhabitables d'ici 2100 ?

Mais le pire serait à venir car les températures pourraient encore grimper prochainement et flirter avec les 50 °C, s’approchant ainsi des records hallucinants enregistrés en 2016 (51 °C en Inde) et en 2010 (53,50 °C au Pakistan).

Car si les étés caniculaires ne sont pas si rares en Asie du Sud-est, l’Inde vient pourtant de connaître son mois de mars le plus chaud depuis 122 ans et les températures normales de saison sont régulièrement dépassées chez le voisin pakistanais.

Crédit photo : istock

Une situation qui ne fait qu’empirer et qui ne serait qu’un avant-goût selon certains scientifiques.

« Les vagues de chaleur sont déjà devenues plus fréquentes partout, y compris là-bas. Il y a une augmentation de fréquence ces dernières années à cause du changement climatique. Et on peut désormais arriver à des températures qui, il y a quinze ans, étaient très rares sur Terre », indique ainsi Fabio D’Andrea chercheur au CNRS, interrogé par le quotidien Libération.

« Le changement climatique, qui nous porte vers des températures encore plus chaudes, pourrait rendre des régions complètement inhabitables », poursuit l’intéressé.

Le nord de l’Inde et le Pakistan sont en première ligne, tout comme le Golfe persique.

Toutes ces zones sont menacées par ce que les scientifiques appellent l’effet « thermomètre mouillé », c’est-à-dire l’effet combiné de la chaleur et d’une forte humidité, potentiellement mortel pour l’homme.

Les scientifiques en ont la certitude, le phénomène ne va pas aller en s’arrangeant et va même s’accentuer à l’avenir en raison du réchauffement climatique.

Une projection pessimiste que confirme le dernier rapport du Giec, lequel affirme que si l’humanité ne réduit pas drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2100, « trois quarts de la population humaine » seront en danger.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter