Ghana : il fabrique des motos électriques en recyclant des vieilles batteries d'ordinateur

9 904partages
Bouton whatsapp

Un jeune ghanéen, passionné de deux-roues construit lui-même des motocyclettes électriques, à l'aide de vieilles batteries d'ordinateurs portales. 

Quand on a peu de moyens, il faut savoir être ingénieux !

Lawrence Adjel le sait mieux que quiconque. Débrouillard, ce Ghanéen de 26 ans est un inventeur de génie qui fabrique des motos électriques en recyclant des batteries d’ordinateur usagées.

Une véritable prouesse d’autant qu’il n’a aucune formation en la matière.

Le jeune homme n’est en effet ni ingénieur, ni mécanicien mais il est en revanche un grand passionné de moto. Il est d’ailleurs un pilote amateur reconnu au Ghana, ayant notamment remporté plusieurs courses.

Crédit photo : capture d'écran You Tube

Jeune et débrouillard, il fabrique des motos électriques avec des vieilles batteries d'ordinateurs portables

Hélas, les motos coûtent cher et au Ghana, qui ne possède que le 20e PIB par habitant du continent africain, il est parfois très difficile d’en posséder une. Et pour ne rien arranger, le carburant peut vite représenter un gouffre financier pour les motards.

C’est donc pour pallier ce besoin que Lawrence a décidé de fabriquer lui-même ses propres motos électriques.

Pour ce faire, il récupère des vieilles batteries d’ordinateurs portables, qu’il relie aux systèmes de freinage et de démarrage.

Crédit photo : capture d'écran You Tube

Crédit photo : capture d'écran You Tube

Crédit photo : capture d'écran You Tube

Ces batteries sont bien sûr rechargeables (la durée de rechargement dure 3 heures) et ces dernières auraient une autonomie de 120 kilomètres pour 72 volts, comme l’explique Lawrence dans l’interview ci-dessous, qu’il a accordée au média GhanaWeb.

Le pilote amateur fabrique ses motos artisanales dans son garage transformé en atelier. De la fourche aux roues, en passant par le cadre et les freins, rien n’est laissé au hasard par le jeune homme qui de toutes les étapes de la conception.

Une fois montées, les motos sont ensuite peintes à la bombe afin de leur donner plus d’allure. Lawrence s’est même permis le luxe d’installer un chargeur de smartphone sur le modèle qu’il enfourche au quotidien.

Quand ingéniosité rime avec simplicité !

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter