« Si vous mourez dans le jeu, vous mourez dans la vraie vie » : ce casque VR tue son utilisateur s'il perd une partie

Bouton whatsapp

Le fondateur d’Oculus travaille sur la création d’un nouveau casque de réalité virtuelle qui pourrait tuer son utilisateur s’il perd une partie, en lui détruisant le cerveau.

Les scénaristes de Black Mirror n’ont qu’à bien se tenir, car la réalité semble dépasser la fiction. Palmer Luckey, le fondateur d’Oculus, travaille sur un nouveau casque de réalité virtuelle.

Avec ce casque, vous pourrez vous déplacer dans le jeu avec un avatar qui sera étroitement lié à votre propre vie. En effet, le casque pourrait avoir la capacité de tuer son propriétaire si son personnage perd la vie dans l'univers virtuel.

Crédit photo : iStock

« Si vous mourez dans le jeu, vous mourez dans la vraie vie »

Selon Palmer Luckey, le casque aurait la capacité d’exploser la tête du joueur et de détruire son cerveau avec des « modules de charges explosives » si celui-ci perd la vie dans le jeu.

« L’idée de lier votre vie réelle à votre avatar virtuel m’a toujours fasciné, a déclaré Palmer Luckey. Vous augmentez instantanément les enjeux au maximum et forcez les gens à repenser fondamentalement la façon dont ils interagissent avec le monde virtuel et les joueurs à l’intérieur. Des graphismes gonflés peuvent rendre un jeu plus réel, mais seule la menace de conséquences graves peut rendre un jeu réel pour vous et pour toutes les autres personnes du jeu. »

Un casque de réalité virtuelle tueur

Si cette nouveauté numérique peut sembler impossible à créer, elle est toutefois crédible car Palmer Luckey est le pionnier de la réalité virtuelle. Il a notamment conçu le système de base du metaverse de Mark Zuckerberg.

Selon le fondateur d’Oculus, son casque serait un hommage à la série de mangas « Sword Art Online », dans laquelle les joueurs qui portent le casque peuvent avoir le cerveau fondu s’ils ne parviennent pas à s’échapper d’un jeu virtuel piégé par un savant fou.

Crédit photo : iStock

« Les charges explosives dans le casque sont liées à un photocapteur à bande étroite qui peut détecter quand l’écran clignote en rouge à une fréquence spécifique, a expliqué Palmer Luckey. Lorsqu’un écran de fin de partie s’affiche, les charges se déclenchent, détruisant instantanément le cerveau de l’utilisateur. »

Pour le moment, cet appareil reste une œuvre d’art qui a pour but d’interroger notre rapport aux mondes vidéoludiques. Si le casque n’a pas vocation à être commercialisé, le projet est pris très au sérieux par son créateur.

Source : Futurism
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter