Belgique : flashé à 306 km/h, l'automobiliste roulait trop vite pour le radar et ne sera pas inquiété par la justice

2 321partages

C’est l’histoire folle du jour ! En Belgique, un chauffard a été flashé à une vitesse de 306 km/h sur une autoroute de la région liégeoise. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’aura ni amende, ni retrait du permis de conduire.

Crédit : Belga

À voir aussi

Cette aberration incroyable s’explique par le fait que le radar n’a pas pu prendre la photo du véhicule. Et pour cause, le type de radar qui a flashé l’excès de vitesse, un radar NK7, n’est programmé que pour mesurer des vitesses allant jusqu’à 300 km/h. « Le radar étant homologué jusqu’à 300km/h, la vitesse mesurée n’est pas juridiquement acceptable » a commenté Michel Niezen, le PDG de l’entreprise spécialisée Sirien, qui a fourni les radars à l’État belge, auprès de nos confrères de Sudinfo.

A priori, celui qui a roulé à plus de 2,5 fois la vitesse maximale autorisée en traversant la commune de Bassenge ne sera donc pas inquiété pour son comportement irresponsable. En effet, sans photo, les policiers ne disposent d’aucune information sur le chauffeur ni sur le véhicule. Et sans la plaque d’immatriculation, impossible pour eux de remonter jusqu’au chauffard, qui n’a pas pu être identifié par d’autres moyens. Pour rappel, en Belgique, l’homologation des radars est régie par un arrêté royal datant du 12 octobre 2010. Sans photo

Pour mieux comprendre comment fonctionne la législation des contrôles routiers effectués chez nos voisins Belges, il faut se pencher sur les différents types de radars qui y sont installés. Au total, il en existe quatre versions. D’abord, il y a ceux de classe A dont l’objectif est de mesurer les vitesses entre 30 et 150 km/h. Puis ceux de classe B, chargés de capter les vitesses entre 30 et 199 km/h. Ensuite, il y a les radars de classe C, capables de flasher des véhicules de 30 à 250 km/h. Et enfin, il y a ceux de classe D, qui peuvent mesurer des vitesses de 30 à 300 km/h.

Crédit : Coyote Systems

Aucune poursuite contre le chauffard flashé à 306 km/h

Celui qui a pris en flagrant délit l’automobiliste sur la D313 le 20 octobre dernier était un radar de classe D, mais malgré le fait qu’il ait pu flasher la vitesse de la voiture, il n’a pas pu verbaliser le conducteur, conformément à l’arrêté royal fixant la limite à 300 km/h. C’est donc miraculeusement que le chauffard s’en sort sans être inquiété par la justice et avec aucune poursuite. À noter qu’il s’agit d’un nouveau record de vitesse en Belgique puisque c’est la première fois de l’histoire du pays qu’un véhicule est enregistré au-delà des 300 km/h. Le précédent record était de 287 km/h.

Qu’en pensez-vous ?

Source : Le Soir