Elle apprend qu'elle est mariée par erreur à deux hommes différents depuis 17 ans

Bouton whatsapp

Alors qu’elle triait ses papiers administratifs, une quinquagénaire a fait une découverte stupéfiante : elle s'est aperçue que depuis 17 ans, elle était mariée à deux hommes différents.

Crédit photo : iStock

À voir aussi

Catherine est une femme âgée de 51 ans qui vit dans l’Hérault et qui a eu l’une des plus grandes surprises de sa vie. Suite au décès de son fils en juin dernier, Catherine a trié ses papiers administratifs.

C’est à ce moment-là qu’elle a découvert qu’elle était mariée à deux hommes différents, et ce depuis 17 ans.

Elle est mariée à deux hommes différents

En effet, le nom de son mari indiqué sur son acte de mariage est bien celui de son époux actuel. Cependant, son acte de naissance indique qu’elle est mariée avec un autre homme qui n’est autre… que le maire de sa commune !

« Il y a bien inscrit que je me suis mariée en 2006, le problème c’est que ce n’est absolument pas le nom de mon mari qui est écrit ici mais celui du maire qui nous a unis », a expliqué Catherine.

Crédit photo : iStock

Cette différence a été causée par une erreur administrative. Bien que l’on puisse trouver cette situation amusante, elle n’est pas sans conséquence. Aux yeux de la loi, Catherine est bien mariée avec le maire de sa commune, et non avec son véritable époux.

En France, il est interdit d’être bigame, et c’est l’acte de naissance qui l’emporte sur l’acte de mariage. Or, c’est bien sur l’acte de naissance de Catherine que figure l’erreur.

Une erreur administrative

Cette situation est inquiétante pour la retraitée, qui a été bouleversée par cette découverte.

« S’il arrive quoi que ce soit à mon époux, alors je n’aurai le droit à rien puisque je ne suis pas vraiment mariée avec lui », a-t-elle regretté.

Crédit photo : iStock

Selon la loi, cette erreur pourrait bien entraîner des problèmes de succession, notamment à propos du versement de la retraite de réversion. Pour résoudre ce problème, Catherine a appelé plusieurs fois les mairies concernées, mais elle n’a jamais reçu de réponse concrète de leur part. Les mairies se renvoient la balle et ne semblent pas pressées de s’occuper de l’affaire.

« La mairie de ma ville de naissance accuse celle où j’habite dans l’Hérault et vice-versa », a regretté Catherine.

Selon la juriste qui s’occupe de ce dossier, l’affaire est pourtant claire : l’erreur a été commise par « la mairie de naissance au moment de la retranscription de l’acte de mariage ». Heureusement pour Catherine, tout peut rapidement revenir à la normale. Pour cela, la quinquagénaire doit demander à sa mairie de naissance de lui faire parvenir un document de rectification dans un acte civil. Un ou deux mois après sa demande, l’acte de naissance sera modifié et le problème sera résolu.

Une erreur qui peut donc rapidement être rectifiée… si la mairie veut bien prendre la peine de s’en occuper.

Source : La Dépêche
Bouton whatsapp