Cette ville diffuse de la musique classique sur une plage pour faire fuir les jeunes qui squattent... et ça marche !

Bouton whatsapp

Dans la ville d’Espoo, en Finlande, la police a trouvé une astuce efficace pour dissuader les jeunes de venir squatter une plage de la ville : diffuser de la musique classique.

Imaginez-vous aller à la plage et entendre du Vivaldi ou du Schubert émanant des haut-parleurs ! Est-ce que ça vous ferait du bien ou est-ce que ça vous repousserait ? C’est en tout cas devenu une arme anti-jeunes dans la ville d’Espoo, en Finlande.

Située à l’ouest d'Helsinki, au sud du pays, la ville d’Espoo est bordée par la mer Baltique. Depuis plusieurs années, le mois de juin est souvent redouté par les autorités municipales puisqu’il correspond à la fin de la période des examens et de l’année scolaire pour les jeunes. En cette période, les jeunes qui ont pris la fâcheuse habitude de se réunir très tard le soir sur une plage de la ville pour faire la fête.

Ainsi, la ville a décidé d’installer deux grands haut-parleurs aux abords de la plage de Haukilahti, tous les soirs entre 18h30 et 23h30, afin d’y diffuser de la musique classique et faire fuir la jeunesse.

Crédit photo : iStock

La musique classique comme répulsif social

Cela fait six ans que ce dispositif a été mis en place et s’il tient toujours, c’est parce que ça fonctionne : “Pour une raison ou une autre, la musique classique n’attire pas les jeunes, et les jeunes restent à l’écart des endroits où il y a de la musique classique”, explique un agent de police auprès du média yle.

Cette méthode a été mise en place afin de garder la plage propre quand les jeunes fêtards laissent généralement traîner derrière eux des déchets et des débris de verre. Un danger pour les familles qui ont l’habitude de venir se baigner le matin.

Crédit photo : iStock

Ce n’est pas la première fois que la musique classique est utilisée comme répulsif social. Par exemple, à Los Angeles, le société chargée des transports urbains diffusait de la musique classique en boucle la nuit dans le métro pour éloigner les SDF. Cette mesure avait fait polémique et fut abandonnée. En France, cette méthode avait également été testée à Rennes dans la même optique en 2017, puis aussi par la SNCF en 2013 dans plusieurs gares.

Source : yle

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef