Avec ses 157 kg, elle devient la femme la plus lourde à terminer un marathon

Bouton whatsapp

Il y a trois ans, une femme souffrant d’obésité a relevé un défi important qui lui tenait à coeur : elle a bouclé son premier marathon pour son plus grand bonheur.

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Jennifer Smith est une véritable battante. Alors qu’elle se battait contre son excès pondéral, la jeune femme - alors âgée de 33 ans - a bouclé son premier marathon.

Crédit Photo : Jennifer Smith

Une blessure change sa vie

Le quotidien de cette Américaine a basculé en 2013 lorsqu’elle s’est retrouvée immobilisée pendant trois mois à cause d’une blessure. Résultat : cette dernière a pris énormément de poids. Une fois guérie, elle a décidé de reprendre sa vie en main et de se lancer dans la course à pied. Au départ, celle qui pesait 173 kilogrammes a eu du mal à trouver son rythme, mais les entraînements lui ont permis de s’améliorer.

Dans une interview accordée au magazine Runner’s World, elle explique que sa détermination a eu un impact positif sur les autres. À travers son courage, elle a incité d’autres personnes souffrant de surpoids et des membres de sa famille à pratiquer le running :  «Mon père m'a toujours dit que je pouvais faire tout ce que je voulais, et que si je courais un marathon, il essaierait d'être là pour m’encourager», a-t-elle expliqué au site spécialisé.

Crédit Photo : Jennifer Smith

Cette conversation l’a poussée à relever un défi de taille : devenir la femme plus lourde du monde à terminer un marathon. Pour ce faire, elle a jeté son dévolu sur le marathon de Clinton (Iowa), après avoir obtenu le feu vert de son médecin. Elle a ensuite contacté le Guiness World Records pour lui faire part de son projet.

Une femme inspirante

Une fois cette étape terminée, le compte à rebours a commencé, et Jennifer s’est entraînée extrêmement dur pour atteindre son objectif. Le décès soudain de son père survenu quelques mois avant la course a été une source de motivation pour la coureuse.

C'est dans cet esprit qu'elle s'est retrouvée sur la ligne de départ à 4 heures du matin, le 11 juillet 2019, entourée d'une foule de 80 coureurs, tous impatients de commencer. Jennifer, quant à elle, n'était pas aussi confiante. Mais ses pensées négatives ont disparu dès que la course a commencé.

Crédit Photo : Jennifer Smith

«Peu après le 20e kilomètre, les ampoules me faisaient mal et je ne savais pas si j'allais continuer», a-t-elle expliqué. «Mais j’ai pensé à mon père. Il m’a toujours montré que je pouvais faire tout ce que je voulais, alors j’ai levé les yeux au ciel et je savais qu’il me regardait. Je ne pouvais pas laisser tomber. Je ne pouvais pas le décevoir».

Armée de ses 157 kilogrammes et de son mental d’acier, Jennifer a réussi à terminer son premier marathon. Son histoire inspirante montre que tout est possible, à condition de bien vouloir y croire.

Crédit Photo : Jennifer Smith

Source : Runner's World
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter