Haute-Garonne : un promeneur photographie une mystérieuse pyramide immergée qui refait surface

Bouton whatsapp

Le 15 novembre dernier, un touriste anglais visitant la France a photographié la pointe d’une mystérieuse pyramide fendant la surface du lac de Saint-Ferréol, situé à Revel, en Haute-Garonne.

Crédit : Xavier de Fenoyl / MAXPPP

À voir aussi

Le cliché, publié sur son profil Facebook personnel, n’a pas manqué de faire réagir, mais a surtout interrogé quant à l’origine de la pyramide. De quand date-t-elle ? Qui l’a construite ? À quoi sert-elle ? Pourquoi est-elle visible ? Ce sont autant de questions que celles et ceux qui ont la chance de l’apercevoir, que ce soit de leurs propres yeux ou via la photo prise par Colin Duncan Taylor, se posent actuellement.

Curieux de cette découverte et de l’histoire de ce monument, le voyageur britannique a pris le temps de faire quelques recherches à son sujet sur le web et il a pu trouver plusieurs informations intéressantes, qu’il s’est empressé de partager dans un post les réseaux sociaux. On y apprend notamment que la pyramide est en fait le sommet d’une tour mesurant 21 mètres de hauteur, mais également que son socle en brique abrite deux petits escaliers. L’installation aurait été érigée en 1770 sur un barrage et aurait été utilisée comme instrument de mesure du niveau d’eau.

Ces informations ont été confirmées ultérieurement par le maire de Revel, Laurent Hourquet, lors d’un entretien accordé à nos confrères de France 3 Occitanie : « cela fait juste 300 ans qu'elle est là. La construction est un barrage qui a été conçu par l'ingénieur Pierre-Paul Riquet pour alimenter le Canal du Midi grâce à des voies d'alimentation. L’eau est stockée l'hiver, et sert également pour l'irrigation agricole. Elle effectivement à mesurer la hauteur du bassin, au lieu d'avoir un simple poteau. »

Crédit : Colin Duncan Taylor / Facebook

Crédit : Colin Duncan Taylor / Facebook

Crédit : Colin Duncan Taylor / Facebook

Une explication climatique

Habituellement, la tour est entièrement sous l’eau et la pyramide qui constitue son sommet n’est donc pas visible par les promeneurs. Mais en raison du manque de pluie, le niveau du lac est anormalement bas, « c'est ce qui explique que l'on puisse la voir à cette période de l'année » a déclaré Laurent Hourquet. Contrairement à 2016 lorsque des travaux d’entretiens avaient été effectués et le bassin vidé, aujourd’hui, c’est pour des raisons climatique que le monument apparaît.

Crédit : Colin Duncan Taylor / Facebook

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter