Il campe seul en pleine nature et se réveille au beau milieu d'une... free party

560partages
Bouton whatsapp

C’est l’histoire insolite du jour ! Un randonneur parti camper seul dans la nature s’est réveillé au beau milieu d’une… free party.

Rien de tel qu’un bon camping sauvage et en solo lorsque l’on souhaite faire un break pour se ressourcer.

Oliver Broome le sait mieux que quiconque !

Amoureux des grands espaces, ce Britannique de 29 ans avait ainsi décidé d’aller camper seul en pleine nature le temps d’un week-end, mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Samedi dernier, alors qu’il se croyait seul au milieu de nulle part, perdu dans le parc national des North York Moors (Angleterre), il a en effet été réveillé par des… fêtards qui organisaient une free party.

Bien conscient que sa petite escapade au vert venait de tomber à l’eau, il a finalement décidé de se joindre à la joyeuse troupe et son week-end est tout de suite devenu moins reposant.

Crédit photo : Oliver Broome

Se croyant seul au milieu de nulle part, ce randonneur est réveillé par des fêtards

Tout avait pourtant parfaitement commencé comme il l’explique à un média local.

Peu de temps après son arrivée sur le site, Oliver plante ainsi sa tente, se restaure, puis se couche pour passer sa première nuit dans un cadre idyllique. Mais alors qu’il se croit seul, sa tranquillité va vite être troublée.

« La première moitié de la nuit s’est déroulée comme prévu, je me suis installé, j’ai préparé mon dîner sur mon petit réchaud et j’ai bu quelques bières. Vers 22h30, j’ai enfilé mon sac de couchage pour commencer à m’endormir pour la nuit. C’est à ce moment-là que c’est devenu étrange, j’entendais parler », raconte-t-il ainsi dans les colonnes du Yorkshire Live.

« J’étais au milieu de nulle part, alors entendre parler était inquiétant. Je pouvais entendre des gars parler et ils semblaient se rapprocher, évidemment je suis au milieu de nulle part – j’ai pensé que j’allais me faire assassiner à coup sûr. Les voix se rapprochaient de plus en plus, alors j’ai décidé de mettre mes bottes et de sortir pour les affronter. J’ai sauté de ma tente et ils ont eu peur car ils ne savaient pas que j’étais là », poursuit-il.

Crédit photo : Oliver Broome

Une fois l’adrénaline retombée, Oliver se retrouve nez à nez avec une cinquantaine de fêtards, tout aussi surpris que lui de tomber sur quelqu’un dans cet endroit isolé.

« Il s’est avéré qu’ils organisaient une rave illégale. Ils m’ont dit ‘tu es plus que bienvenu si tu veux te joindre à nous, on a beaucoup de bière, sers-toi’. Je n’avais pas vraiment le choix, ma tente était juste à côté des enceintes, alors je me suis lancé », se remémore-t-il.

Et de conclure : « Les chances que quelque chose comme ça arrive au milieu de nulle part sont incroyables ».

Crédit photo : Oliver Broome

La free party aura finalement duré jusqu’à 7 heures du matin et Oliver a passé une nuit improbable qu’il n’est pas près d’oublier.

Bouton whatsapp