Douai : un parfait inconnu est rentré dans une école et a donné un cours à des élèves

2 263partages
Bouton whatsapp

Dans le nord de la France, un inconnu a réussi à entrer dans une école primaire et à s’introduire dans une classe. Il a donné un cours à des élèves avant de s’enfuir.

Mardi 22 mars, dans le nord de la France, l’école primaire Jean-Jaurès de Douai a connu un événement particulier. Un parfait inconnu a réussi à entrer dans l’école.

Crédit photo : La Voix du Nord

Ce jour-là, la directrice de l’établissement était absente, ce qui a créé une certaine confusion dans l’école. C’est grâce à cette situation que l’homme aurait réussi à s'introduire. Ainsi, il était déjà présent dans la salle de classe quand les enfants sont arrivés le matin, à 8h30.

Un inconnu donne cours à des élèves

Comme la directrice de l’école était absente, il était prévu qu’un remplaçant vienne faire classe aux élèves. Ainsi, quand les enfants sont arrivés dans la classe, ils n’ont pas trouvé étrange d’être en face de quelqu’un qu’ils ne connaissaient pas. Comme un vrai remplaçant, l’inconnu a donc fait classe aux élèves de CM1-CM2.

Cependant, les enfants ont remarqué que quelque chose n’allait pas quand l’homme s’est mis à écrire en morse sur le tableau et qu’il a ensuite lancé une dictée très rapide.

« Il parlait vraiment très vite, les enfants ne comprenaient pas », a expliqué un parent d’élève.

Crédit photo : iStock

Par la suite, l’homme a proposé aux élèves de continuer le cours… en faisant ce qu’ils voulaient ! C’est à ce moment-là que la directrice et les enseignants de l’école sont intervenus et qu’ils ont découvert l’inconnu dans la salle de classe. Ils lui ont demandé de partir, ce qu’il a fait sans aucune résistance.

Une plainte a été déposée contre lui, et il a été retrouvé quelques heures plus tard par la police, alors qu’il tentait de s’introduire dans un autre établissement. Une psychologue va intervenir dans l’école Jean-Jaurès par précaution, dans le cas où des enfants ou des enseignants auraient besoin de parler de ce qu’il s’est passé.

Source : La Voix du Nord
Bouton whatsapp