Cette retraitée de 95 ans décide de vivre sur un bateau de croisière pour éviter d'aller en EHPAD

Bouton whatsapp

Du haut de ses 95 ans, cette retraitée américaine vit sur un bateau de croisière depuis une dizaine d’années. Un mode de vie qui lui permet d’honorer les dernières volontés de son époux décédé.

Crédit Photo : SI LIBERMAN

Il y a quinze ans, Lee Wachtstetter, une Américaine âgée de 95 ans, a fait le choix de vivre sur un bateau de croisière pour assurer ses vieux jours. Celle qui a refusé d’aller en maison de retraite ne regrette pas son choix, même si sa décision comporte quelques désavantages.

Mais ce n’est pas tout ! Son mode de vie lui permet d’honorer les dernières volontés de son défunt époux. En effet, Lee et son mari - un ancien banquier - étaient des amateurs de croisières de luxe, rapporte USA Today.

«Au cours de nos 50 ans de mariage, nous avons effectué 89 croisières. J’en ai fait près d’une centaine d’autres et 15 croisières mondiales», a indiqué la nonagénaire. Lorsque son compagnon est décédé en 1997, il lui aurait soufflé «n’arrête pas de faire des croisières» avant de s’éteindre.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Lee n’a pas hésité à suivre son conseil. Aujourd’hui, la retraitée compte plus de 100 croisières à son actif : «J’ai arrêté de compter après 100», a confié la vieille dame. Avant d’ajouter : «Je dirai que j’ai visité presque tous les pays dotés d’un port».

Crédit Photo : GO-DIVA.WEBS.COM

Un mode de vie luxueux

Lee, qui a vécu dans une grande maison à Fort Lauderdale (Floride), a donc vendu sa propriété et son terrain avant de partir en croisière où elle a entamé le nouveau chapitre de sa vie.

Comme le précise Marie France, elle vit à temps plein sur le Crystal Serenity, un navire de luxe qui peut abriter 1070 passagers. Depuis son arrivée, la mamie est devenue une petite célébrité. Elle se fait même surnommer «Mama Lee» par les membres de l’équipage.

Crédit Photo : IAN SCHEMPER

Sans réelle surprise, la vie à bord d’un bateau de croisière comporte des désavantages. Et ce n’est pas Lee qui oserait dire le contraire. La raison ? Cette dernière ne peut plus voir sa famille. Par chance, son ordinateur portable lui offre la possibilité de rester en contact avec ses trois fils et ses sept petits-enfants.

Enfin, Elle doit débourser plus de 150 000 euros par an pour pouvoir vivre à bord de cette gigantesque maison flottante. Cette somme sert à financer sa cabine individuelle, les repas, les pourboires et les activés.

Source : Marie France
COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.