Selon une étude, 63% des parents ont peur que leurs enfants soient victimes de harcèlement scolaire

Bouton whatsapp

Face au harcèlement scolaire, les parents s’inquiètent. Et pour cause : ils seraient 63% à avoir peur que leur enfant en soit victime. Un chiffre en hausse par rapport à 2023.

Le harcèlement scolaire est une cause dont on parle de plus en plus. Chaque année, 800 000 à 1 million d’enfants seraient victimes de harcèlement scolaire, selon un rapport d’information du Sénat publié en 2021. En moyenne, plus d’un élève par classe serait concerné par ce fléau.

Un sujet qui inquiète les enfants, mais aussi leurs parents. Selon une étude dévoilée ce mardi 11 juin et réalisée par la MAE (Mutuelle assurance de l’éducation) et OpinionWay, 63% des parents ont peur que leur enfant soit victime de harcèlement scolaire. Un chiffre en nette augmentation par rapport à l’année dernière (56%).

La peur des parents et des enfants

Cette préoccupation se retrouve principalement chez les parents de collégiens âgés de 10 à 14 ans puisque 7 adultes sur 10 ont peur pour leurs enfants. 58% craignent que leurs enfants soient agressés et victimes de racket et 43% ont peur qu’ils subissent des incidents corporels.

“Le collège a toujours été la tranche d’âge la plus à risque avec l’entrée dans l’adolescence, le questionnement des normes et l’apparition du harcèlement sur l’habillement, l’origine sociale, sur le physique, la religion, l’orientation sexuelle”, indique Stéphane Coste, directeur général de la MAE, à CNEWS.

Crédit photo : iStock

Dans le cadre de cette étude, des collégiens ont également été interrogés à ce sujet. Selon les résultats, un élève sur deux (52%) aurait peur d’être victime de harcèlement scolaire. Un chiffre plus élevé chez les filles (58%) que chez les garçons (47%).

Le danger des réseaux sociaux

Les parents et leurs enfants sont également préoccupés par l’importance qu’ont pris les réseaux sociaux dans nos vies. 66% des parents ont peur que leur enfant soit cyberharcelé. Les jeunes ont également peur des dérives des nouvelles technologies puisque 64% d’entre eux craignent le cyberharcèlement (72% chez les filles et 56% chez les garçons).

“Il y a plusieurs années, il n’y avait pas tous ces réseaux sociaux qui vont créer un continuum entre le lieu de la vie scolaire et la sphère familiale et privée. Avant, cela pouvait être dur à l’école mais cela s’arrêtait une fois à la maison”, a expliqué Stéphane Coste.

Crédit photo : iStock

Si les collégiens ont peur d’être harcelés, certains craignent de devenir des harceleurs. En utilisant les réseaux sociaux, 37% des jeunes avouent eux-mêmes avoir peur de cyberharceler quelqu’un.

Pour limiter le harcèlement scolaire, des mesures de prévention, d’éducation et de surveillance doivent être prises. 92% des enfants estiment qu’ils peuvent parler librement de leur vie à l’école avec leurs parents. De leur côté, 55% des parents affirment avoir une relation complice avec leurs enfants. Des chiffres rassurants quand on sait que la communication est l’une des clés principales dans la lutte contre le harcèlement scolaire.

Source : CNEWS

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.