Un nouveau radar va être installé sur les routes françaises et risque de mener la vie dure aux automobilistes

Bouton whatsapp

Vous l’ignorez peut-être, mais un nouveau radar a été installé sur les routes françaises. Sa mission ? Verbaliser les automobilistes qui conduisent sans passagers sur les voies réservées au covoiturage.

Crédit Photo : iStock

Depuis 2020, les voies de covoiturage se multiplient en France, et notamment à Lyon, Nantes, Rennes, Grenoble ou encore Lille.

Comme le précise le Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires sur son site web, « l’aménagement de voies réservées consiste à réserver, à des heures définies de la journée, une voie de circulation existant aux véhicules transportant un nombre minimal d’occupants (au moins deux ou trois) notamment dans le cadre du covoiturage, mais aussi des véhicules de transport, des taxis et des véhicules à très faibles émissions».

Crédit Photo : Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Et pour veiller au bon fonctionnement de ces aménagements, des radars vont être installés sur les routes pour repérer les automobilistes qui conduiraient sans passagers sur les voies dédiées au covoiturage.

Contacté par Lille actu, le Ministère de la Transition énergique explique que ces nouveaux radars feront l’objet d’une «phase pilote de deux ans à partir du second semestre 2023». À noter qu’une dizaine de sites sont concernés par l’installation de ces appareils.

Les contrevenants s’exposent à une amende salée

Équipés d’une caméra thermique, les nouveaux engins sont capables de détecter le nombre d’occupants dans un véhicule se trouvant sur une voie dédiée au covoiturage. Mais ce n’est pas tout ! Ils photographient également la plaque d’immatriculation de la voiture, qui servira alors de preuve auprès des autorités.

«Ils fonctionnent plutôt pas mal», a indiqué le vice-président de la Métropole de Lyon à nos confrères de Lyon Capitale. Avant d’ajouter : «Ils contrôlent l’ensemble du véhicule, même les enfants (…)».

Crédit Photo : iStock

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les conducteurs qui emprunteront cette route sans en avoir le droit risquent de le regretter. La raison ? En cas d’infraction, ils recevront une amende d’un montant de 135 euros.

Source : 20 Minutes
COMMENTER L'ARTICLE

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Céline Gautier

Journaliste