« Une humiliation » : elle raconte avoir été expulsée de son avion car elle ne portait pas de soutien-gorge

Bouton whatsapp

Une passagère affirme avoir été refoulée de son avion en raison de sa tenue vestimentaire jugée inadéquate. Détails.

Le « no bra » - cette tendance qui consiste à ne plus porter de soutien-gorge par conviction ou simplement pour davantage de confort - serait-il mal vu en avion ?

La question se pose après un incident survenu aux États-Unis, où une passagère affirme avoir été débarquée de son vol pour ce motif, avant finalement d'être autorisée à voyager.

Crédit photo : iStock

Alors qu'elle ne porte pas de soutien-gorge, elle est escortée en dehors de son avion

Les faits se sont déroulés le 22 janvier dernier dans un aéroport de l'Utah.

Selon le New Zealand Herald, ce jour-là Lisa Archbold, une Néo-Zélandaise qui vit à Paris, s'apprête à prendre un avion à Salt Lake City après avoir pris part au célèbre festival du film indépendant de Sundance.

Crédit photo : iStock

Une fois les contrôles de routine effectués dans l'aéroport, cette DJ - connue sous le nom de scène de « DJette Kiwi » - monte à bord de son avion, un vol Delta en partance pour San Francisco, et c'est à cet instant précis que les choses vont prendre une tournure désagréable.

Lisa Archbold raconte ainsi qu'elle a été abordée par un membre de l'équipage qui lui a soudainement et bruyamment indiqué qu'il devait lui parler en privé. Mais au lieu de s'entretenir avec elle, celui-ci l'a directement escortée en dehors de l'appareil en la réprimandant sur sa « tenue offensante ». Vêtue d'un large t-shirt blanc et d'un pantalon de la même couleur, Lisa ne porte pas de soutien-gorge et comprend immédiatement que c'est bien là le problème.

C'est en tout cas ce qu'elle a affirmé sur le réseau social X, où elle prétend avoir été traitée « comme une criminelle » en étant « extraite d'un vol Delta parce qu'elle ne portait pas de soutien-gorge ».

Crédit photo : @DJettekiwi

Suite à l'incident, après plusieurs minutes de palabres, Lisa a finalement été autorisée à reprendre sa place à bord de l'avion, mais elle affirme qu'elle a dû enfiler une veste pour cela.

Indignée, la jeune néo-zélandaise a ensuite dénoncé ce comportement en fustigeant le fait qu'une compagnie aérienne puisse « humilier et maltraiter une femme ». « C'était de l'humiliation », a-t-elle surenchéri dans les médias, non sans une certaine colère.

La compagnie aérienne Delta - qui a depuis adressé ses excuses par mail à Lisa - ne possède officiellement aucun règlement en matière de tenues vestimentaires, mais se réserve toutefois le droit de débarquer les passagers si jamais « leur conduite, leur tenue, leur hygiène ou leur odeur créent un risque déraisonnable d'offense ou de désagrément ».


Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.