Cinq astuces pour protéger ses plantes du froid

Bouton whatsapp

On vous dévoile aujourd’hui cinq astuces efficaces pour protéger vos plantes du froid qui arrive.

Alors que l’automne est déjà bien installé et que les températures baissent de plus en plus, nos cultures vivent leurs dernières heures avant l’hiver.

À voir aussi

Il s’agit donc d’une période charnière pour toux ceux ayant la main verte car il faut en profiter pour s‘occuper de votre jardin avant qu’il ne soit trop tard et protéger ainsi celui-ci des risques liés notamment à l’apparition de gel.

Voici donc 5 astuces pour protéger ses plantes du froid.

Crédit photo : Flickr

Savoir identifier les plantes les plus sensibles

Avant de songer à protéger vos cultures, il faut savoir identifier les plantes qui risquent de souffrir le plus de la saison hivernale.

Nombreuses sont celles qui ne supportent pas le climat des régions où elles sont plantées. Plus que le froid, certaines craignent davantage le vent et l’humidité qui sont courants à nos latitudes.

L’âge de vos plantes sera aussi déterminant dans leur capacité à résister aux conditions. Par exemple, un jeune plant, mis en terre au printemps dernier sera bien plus sensible aux basses températures. Idem pour les plantes en pots.

Les plantes aux fleurs tropicales, comme les hibiscus et les orchidées, doivent ainsi être protégées, de même que les plantes méditerranéennes telles que le citronnier ou le calamondin.

Mettre les plantes à l’abri

Le premier réflexe à adopter lorsqu’il s’agit de protéger nos plantes, c’est évidemment de les mettre à l’abri.

Mais attention, il ne faut pas les mettre n’importe où ! L’objectif est en effet de les isoler du froid et de l’humidité durant l’hiver, sans pour autant les priver de ce dont elles ont besoin.

Il faudra ainsi veiller à placer vos végétaux dans un endroit frais, aéré, et possédant un peu de lumière naturelle. Un lieu qui ne devra pas être sujet à la formation de gel. Privilégiez donc les serres, les garages ou encore les caves ayant une ouverture.

Si vous ne souhaitez pas ou que vous ne pouvez pas rentrer vos plantes menacées, vous pouvez toujours les poser contre un mur, qui pourra faire office de barrière face au vent.

Utiliser du paillis

La solution précédente étant réservée aux plantes en pot et donc déplaçables, quid de celles qui sont en pleine terre ?

Pour ces dernières, il existe une méthode naturelle qui fonctionne à merveille : le paillis, réputé pour son pouvoir fertilisant.

Ce paillis peut être composé d’écorce, de feuilles mortes, de fumier ou encore de compost. Il devra être disposé autour des plantes pour préserver les racines du gel.

Crédit photo : DR

Utiliser des housses de protection ou des cloches

Certaines plantes, plus sensibles que d’autres, doivent être davantage protégées !

Pour ce faire, vous pouvez très bien les envelopper dans du plastique à bulle ou dans des voiles d’hivernages qui vont notamment protéger les racines en permettant d’offrir aux plantes une bonne température sans variations.

Crédit photo : DR

Vous pouvez également utiliser des cloches, qui sont des couvertures en plastique ou en verre de forme conique. Vous pouvez en acheter dans des magasins spécialisés ou vous en confectionner vous-même, en coupant par exemple le fond d’une grande bouteille ou d’une bonbonne à eau.

Crédit photo : DR

Ne pas trop arroser

S’il faut bien sûr continuer d’arroser les plantes en hiver, il faut toutefois veiller à ne pas les noyer.

Un surplus d’eau peut en effet provoquer le gel des racines et, à terme, l’asphyxie des plantes.

Arrosez donc régulièrement mais en petite quantité, avec une eau à température ambiante.

Crédit photo : Flickr

Bouton whatsapp