Des scientifiques reconstituent le visage du plus vieil humain découvert en Egypte

En Egypte, la photogrammétrie a permis aux scientifiques de reconstituer le visage du plus vieil humain découvert dans le pays. Un résultat fascinant !

À quoi ressemblaient vraiment les hommes préhistoriques ? C’est une question qui fascine les scientifiques qui, ces dernières années, ont recours à des technologies de plus en plus pointues afin de reconstituer, au plus proche de la réalité, le visage de ces hommes ayant vécu des dizaines de milliers d’années.

En Egypte, le plus vieil humain a été découvert et exhumé en 1980, sur le site archéologique Nazlet Khater 2. Depuis, son squelette a été conservé par le Musée égyptien du Caire. Selon une étude publiée le 22 mars dernier, des scientifiques se sont attelés à créer une reconstitution faciale de cet homme, grâce à la photogrammétrie.

Crédit photo : Cicero Moraes, Moacir Elias Santos

Une mâchoire beaucoup plus robuste

L’homme en question, qui aurait entre 17 et 29 ans, a été daté pour avoir vécu dans la vallée du Nil vers -30 000 avant notre ère. Grâce à la photogrammétrie, on peut enfin avoir un aperçu approximatif de ce à quoi il ressemblait.

En effet, la photogrammétrie permet de déterminer la forme d’un objet à partir de plusieurs clichés déclinés à travers différents points de vue. Ainsi, les scientifiques ont façonné leur reconstitution à partir du crâne, qui possède quelques propriétés éloignées des humains modernes. C’est également le cas de la mâchoire, extrêmement développée.

“Le crâne, en général, a une structure moderne, mais une partie de celui-ci a des éléments archaïques, comme la mâchoire qui est beaucoup plus robuste que celles des hommes modernes” indique Cicero Moraes, un designer brésilien spécialisé dans la technique de la reconstruction faciale, à Live Science.

Source : Live Science
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef