En Argentine, un Dragon de la mort a été découvert par des paléontologues

515partages
Bouton whatsapp

En Argentine, des paléontologues ont découvert les restes fossilisés d’un énorme reptile volant surnommé «le dragon de la mort». Ce ptérosaure a vécu sur Terre il y a entre 145 et 66 millions d’années.

Les dragons de Daenerys Targaryen peuvent aller se rhabiller !

À voir aussi

Il y a trois ans, une équipe de paléontologues a découvert deux fossiles de ptérosaures (Thanatosdrakon Amaru), dans la Cordillère des Andes, dans la province de Mendoza (Argentine). À noter que cette espèce de reptile volant - surnommé le «dragon de la mort» - était présente dans les cieux durant le Crétacé Supérieur.

Crédit Photo : National University of Cuyo

Un monstre volant

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’un des spécimens était un véritable mastodonte puisqu’il mesurait neuf mètres d’envergure. Il s’agit de la plus grande espèce jamais découverte en Amérique du Sud. La taille du second dragon de la mort a été estimée à sept mètres d’envergure.

Crédit Photo : National University of Cuyo

Dans un entretien accordé au magazine spécialisé «Cretaceous Research», le chercheur Leonardo D.Ortiz David a déclaré que les ptérosaures «étaient connus pour leurs très grands crânes ainsi que leurs cous hyper allongés et leurs corps courts et robustes».

Toujours selon le spécialiste, les deux dragons auraient perdu la vie au même moment, il y a plus de 86 millions d’années. Toutefois, ce dernier ignore s’ils faisaient partie de la même famille.

«Les restes fossilisés ne montrent aucune indication d'un degré de relation parentale (…) En revanche, il a pu être confirmé qu'ils étaient ensemble quand ils sont morts il y a plus de 86 millions d’années».

Crédit Photo : National University of Cuyo

Une nouvelle espèce

Les ossements - humérus, vertèbres dorsales, fémurs - arborent des caractéristiques jamais observées auparavant, précise Geo. Cette incroyable trouvaille a poussé les scientifiques à classer les spécimens retrouvés comme une nouvelle espèce.

Crédit Photo : Leonardo D. Ortiz David

Source : The Daily Mail
Bouton whatsapp