États-Unis : des chercheurs ont découvert un fragment de l'astéroïde ayant provoqué l'extinction des dinosaures

Bouton whatsapp

Aux États-Unis, des chercheurs ont mis la main sur un morceau de l’astéroïde ayant provoqué l’extinction des dinosaures.

Des chercheurs américains ont retrouvé un fragment de l’astéroïde ayant provoqué l’extinction des dinosaures il y a 66 millions d’années, dans la péninsule du Yucatán (Mexique). C’est en tout cas ce qu’affirme le documentaire intitulé «Dinosaur Apocalypse».

À voir aussi

Crédit Photo : BBC Studios

Une trouvaille exceptionnelle

L’éclat a été découvert dans un morceau d’ambre, sur le site de Tanis (Dakota du Nord). Sans surprise, le morceau de l’astéroïde a subi une batterie d’analyses, et les résultats ont révélé la présence de chrome et de nickel, deux éléments chimiques retrouvés dans l’astéroïde ayant formé le cratère de Chicxulub, précisent nos confrères de Geo.

Crédit Photo : Istock

«Vous aviez des pointes de chrome et de nickel et d'autres éléments qui ne sont communs que dans les matériaux météoritiques et ces fragments basés sur notre analyse préliminaire… sont presque certainement d'origine cosmique», explique le paléontologue Robert de Palma à CNN.

Une jambe de dinosaure retrouvée

Mais ce n’est pas tout ! Les scientifiques ont également mis la main sur des fossiles, dont une jambe de dinosaure appartenant à un Thescelosaurus. Selon Robert de Palma, cet herbivore de petite taille aurait peut-être perdu la vie le jour de l’impact. Le membre fossilisé était composé de tissus mous.

«Les deux seuls scénarios pris en charge ici sont qu'il a perdu la vie dans la surtension ou juste avant (l'impact de l'astéroïde) mais si proche dans le temps qu’il n’a vraiment pas eu le temps de se décomposer».

Crédit Photo  :BBC Studios

Enfin, les fouilles ont permis de découvrir les restes de plusieurs poissons dont les branchies contenaient de petits morceaux de roche en fusion. Toujours selon Robert de Palma, les animaux ont perdu la vie dans l’heure qui a suivi l’impact de l’astéroïde.

Ce dernier va publier dans quelques moins ses travaux dans une revue scientifique.

Source : Geo
Bouton whatsapp