Il immortalise une gigantesque éruption solaire sur une photo rare et sublime

Bouton whatsapp

Un astronome photographe a eu le privilège d’assister à une éruption solaire au niveau du pôle Sud du Soleil. Un événement rarement observé qui a été immortalisé en photo.

Si on le voit très peu ces derniers temps, le Soleil brille toujours, bien actif, au centre de notre galaxie. Il est même bientôt au maximum de son activité ! Le 17 février dernier, une éruption solaire a même eu lieu au niveau du pôle Sud de l’astre, un évènement qui ne se produit quasiment jamais à cet endroit du Soleil.

Heureusement, un astronome photographe, Eduardo Schaberger Poupeau, était en position pour assister à ce spectacle et l’immortaliser en images. On y voit bien un épais panache de plasma, mesuré à environ 200 000 kilomètres de long (soit 15 fois plus haut que la Terre), s’échapper du pôle Sud du Soleil.

Le phénomène, rarement observable, a explosé à partir d’une tache solaire proche du pôle Sud, libérant une gigantesque colonne de gaz ionisé, autrement dit plasma. Une tache solaire est une région sur la surface du Soleil marquée par une température inférieure à son environnement et à une intense activité magnétique.

Le photographe était évidemment réjoui d’assister à un tel spectacle : “La colonne de plasma était si grande que j’ai dû faire pivoter la caméra pour l’insérer dans le cadre. C’était vraiment un spectacle merveilleux”, a-t-il déclaré à Spaceweather.com.

Crédit photo : Eduardo Schaberger Poupeau

Le maximum solaire, indice d’un Soleil en fin de cycle

Au-delà de son aspect spectaculaire, cet événement se distingue aussi par sa rareté car les pôles du Soleil sont tellement magnétiques que la formation de taches solaires y est normalement impossible. Les éruptions solaires de ce type sont généralement observées sur ou autour de l’équateur du Soleil.

Pour les spécialistes, cela signifierait donc que le Soleil atteindra très bientôt son maximum solaire, c’est-à-dire la phase de son cycle où l’activité atteint son point le plus élevé. Le maximum solaire est mesuré par la fréquence et l’intensité des taches solaires visibles à la surface du Soleil.

Plus le Soleil s’approche du maximum solaire, et plus ses pôles connaîtront des phénomènes inhabituels, ce qui pourrait nous en apprendre plus sur la manière dont le Soleil impacte la Voie Lactée et notamment la planète Terre. Pour rappel, le Soleil a des cycles d’activité d’environ 11 ans.

Le maximum solaire pourrait avoir des implications importantes concernant les satellites et les réseaux électriques. En effet, le phénomène devrait augmenter la libération d’énergie électromagnétique et de particules chargées qui peuvent atteindre la Terre et endommager les satellites et les réseaux électriques. Selon les estimations, elle devrait avoir lieu entre janvier et octobre 2024.

Source : Spaceweather
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef