« Les Piliers de la création » capturés par le télescope James Webb et l'image est fantastique

Bouton whatsapp

James Webb vient de révéler une image de l'une de structures les plus fascinantes de l'espace. 

L’image était très attendue par les passionnés d’astronomie et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’a pas déçu.

Le télescope James Webb a dévoilé mercredi 19 octobre une magnifique photo de ce que l’on appelle « Les Piliers de la création ».

Situées dans notre Voie lactée à environ 7 000 années-lumière de la Terre, au cœur de la nébuleuse de l’Aigle, ces immenses structures de gaz et de poussière regorgent d’étoiles en formation, dont le scintillement féerique illumine l’ensemble, donnant ainsi l’impression de voir des colonnes orangeâtres se dresser dans l’immensité du cosmos.

« Les Piliers de la création » immortalisés par le télescope James Webb

Photographiée pour la première fois par le télescope Hubble le 1er avril 1995 (photo ci-dessous, à gauche), la structure fascine les scientifiques et cette nouvelle image apporte des précisions quant à sa composition, grâce aux capacités infrarouges de James Webb.

Crédit photo : Hubble - James Webb / Nasa

Sur ce nouveau cliché, on distingue ainsi des zones de couleur rouge à l’extrémité des piliers. Il s’agit, selon la Nasa, d’« éjections d’étoiles qui sont encore en train de se développer ».

Ces « jeunes étoiles projettent périodiquement des jets supersoniques qui entrent en collision avec les nuages de matière, comme ces épais piliers », précise l’agence spatiale américaine dans un communiqué.

Cette dernière explique par ailleurs que cette nouvelle image « va aider les chercheurs à revoir leurs modèles de formation stellaire, en identifiant un compte bien précis d’étoiles nouvellement formées, ainsi que la quantité de gaz et de poussière dans cette région ».

Pour rappel, le télescope James Webb, dont les premières images avaient été dévoilées en juillet dernier, a été expédié dans l’espace le 25 décembre 2021 dans le but d’explorer le cosmos en utilisant la technologie infrarouge dans une zone située à environ 1,5 million de kilomètres de la Terre.

L’objectif principal du télescope, qui a coûté la bagatelle de 10 milliards de dollars, étant d’étudier le cycle de vie des étoiles.

Source : AFP
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter