Les restes d'une fusée SpaceX, envoyée dans l'espace en 2015, vont bientôt s'écraser sur la Lune

Bouton whatsapp

Le deuxième étage d’une vieille fusée SpaceX devrait s’écraser prochainement sur la Lune.

SpaceX et Elon Musk vont enfin pouvoir réaliser leur rêve d’aller sur la Lune mais pas tout à fait de la manière espérée.

À voir aussi

Les restes d’une fusée Falcon 9 de la société, utilisée en 2015 pour mettre en orbite un satellite d’observation du climat sur Terre, va en effet s’écraser sur la surface lunaire, au début du mois de mars.

C’est le deuxième étage de la fusée, qui flottait dans l’espace depuis la phase de séparation du lanceur peu après le décollage, qui va venir s’échouer sur la Lune, sept ans après le lancement.

Crédit photo : Sundry Photography / Shutterstock

En orbite depuis 7 ans dans l’espace, les restes d’une fusée SpaceX vont s’écraser sur la Lune

Jusqu’à présent, ces restes de fusée se trouvaient sur une orbite que les mathématiciens appellent « chaotique » car imprévisible.

Selon un expert, qui a créé un logiciel calculant les trajectoires d’objets célestes, cet étage de la fusée avait frôlé notre satellite naturel début janvier, ce qui avait modifié son orbite. À peine une semaine plus tard, ce même spécialiste s’était finalement rendu compte que le morceau allait s’écraser sur la face cachée de la Lune, le 4 mars.

Selon les données recueillies, notamment auprès d’astronomes amateurs, l’engin frappera la surface lunaire à plus de 9 000 kilomètres à l’heure.

En revanche, le lieu et l’heure précise de l’impact ne peuvent être déterminés avec exactitude, car il peut varier de quelques kilomètres et de minutes.

Selon l’astronome Bill Gray qui observe « des déchets spatiaux de ce type depuis environ quinze ans », il s’agit du « premier impact lunaire non intentionnel ».

Son collègue Jonathan McDowell se montre moins affirmatif, émettant l’hypothèse que de tels événements ont pu se produire par le passé, sans qu’on le sache.

« Il y a au moins 50 objets laissés dans l’espace lointain dans les années 1960, 1970 et 1980, simplement abandonné là, sans qu’on les suive (…) il est probable que certains aient percuté la Lune accidentellement », avance ainsi l’intéressé.

L’impact du morceau de la fusée sur la Lune ne sera hélas pas visible depuis la Terre, mais le cratère qu’il devrait provoquer sera en revanche observable par les scientifiques, grâce notamment à la sonde LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter) de la NASA, laquelle nous en apprendra peut-être davantage sur la géologie lunaire.

Source : AFP
Bouton whatsapp