Birmanie : un minuscule crabe fossilisé dans de l'ambre et parfaitement conservé a été découvert

Bouton whatsapp

En Birmanie, des scientifiques ont découvert un minuscule crabe fossilisé dans de l’ambre. Vieux de 100 millions d’années, il est le fossile de crabe le plus complet jamais découvert.

Crédit photo : Lida Xing

Au Myanmar, en Birmanie, un petit crabe vieux de 100 millions d’années a été trouvé par une équipe de scientifiques. Le fossile de l’animal est minuscule, puisqu’il mesure à peine cinq millimètres. Les scientifiques à l’origine de la découverte ont mené des recherches pendant trois ans, afin d’identifier l’animal.

Pendant des années, les chercheurs ont étudié l’ensemble du corps du crabe et ont découvert qu’il était différent des espèces de crabes déjà connues. En effet, il est plus petit que les autres espèces et possède les mêmes appendices buccaux et le même buste que les anciens crabes, aujourd’hui disparus. Cependant, il a également un corps, des pinces et des pattes similaires aux crabes que l’on connaît aujourd’hui.

Selon Javier Luque, paléontologue à l’université de Harvard, ce crabe appartiendrait à une nouvelle espèce nommée Cretapsara athanata. « Ce spécimen est spectaculaire, il est unique. Il est totalement complet et il ne lui manque rien, ce qui est remarquable. Il s’agit du plus ancien crabe à l’aspect moderne connu », a-t-il affirmé.

Un crabe conservé dans de l’ambre

Pendant 100 millions d’années, le petit crabe a été parfaitement bien conservé dans de l’ambre.

Crédit photo : Luque et al / Science Advances

Cette résine sécrétée par les arbres il y a des millions d’années est aujourd’hui utilisée dans le monde de la bijouterie et est connue pour ses vertus médicinales. Selon les chercheurs, le crabe aurait voulu grimper sur un arbre, et serait resté bloqué dans la résine, raison de sa fossilisation.

« D’une certaine façon, c’est comme trouver une crevette dans de l’ambre. C’est un peu être au mauvais endroit, au mauvais moment », a déduit le paléontologue.

Grâce à cette parfaite conservation, les scientifiques ont pu observer tous les petits détails du crabe comme ses pattes, ses antennes et ses yeux.

Une avancée dans l’histoire des crabes

Grâce à cette découverte, les scientifiques ont appris plus de choses sur l’histoire des crabes. Jusqu'à présent, on pensait que les crabes non-marins étaient apparus il y a 50 à 75 millions d’années. Or les scientifiques sont formels : ce crabe a vécu sur terre il y a 100 millions d’années, ce qui prouve que les crabes terrestres étaient présents bien avant ce que l’on pensait.

« Ce nouveau fossile et son âge nous permettent de combler le fossé entre la divergence moléculaire prédite et l’ensemble de fossiles de crabes existant », a déclaré Javier Luque.

Crédit photo : Javier Luque

Au cours de leur évolution, les crabes marins se sont peu à peu aventurés sur la terre. Ainsi, le petit crabe retrouvé dans l’ambre est l’exemple de la transition qui s’est effectuée entre les crabes marins et les crabes terrestres. Selon les recherches des scientifiques, ce crabe serait semi-aquatique, ce qui signifie qu’il vivait dans l’eau mais qu’il pouvait aussi aller sur terre. Cette théorie expliquerait la raison pour laquelle le crabe se serait retrouvé en contact avec la résine.

Source : Sciences Advance
Bouton whatsapp