Une nouvelle étude de la NASA affirme que la lune se serait formée en quelques heures seulement

Bouton whatsapp

Selon la plupart des théories sur la formation de la lune, celle-ci proviendrait du mélange de débris au fil des ans après la collision de la Terre avec une énorme masse. En utilisant la puissante capacité de calcul d'un superordinateur, les scientifiques ont simulé le phénomène et sont arrivés à la conclusion que le processus n'aurait pas duré si longtemps, il se serait même achevé en quelques heures.

Crédit : nicolasthomas

À voir aussi

Cette étude révolutionnaire, publiée dans The Astrophysical Journal Letters, présente une approche alternative et constitue une grande ouverture dans la recherche de notre satellite naturel. « Cela ouvre un tout nouvel éventail de points de départ possibles pour comprendre l'évolution de la lune » a déclaré Jacob Kegerreis, l'auteur principal de la recherche. Le modèle le plus établi derrière la formation de la Lune dit qu'elle s'est formée quand, il y a des milliards d'années, un objet appelé « théia », qui avait à peu près la taille de Mars, est entré en collision avec notre Terre.

Bien que cette théorie explique beaucoup de choses sur la Lune, les scientifiques sont encore aujourd'hui perplexes quant à la raison pour laquelle la composition de la Lune est si semblable à celle de la Terre. Ainsi, en analysant en détail un grand nombre d’échantillons lunaires, ces derniers ont pu prédire qu'une grande partie de la matière qui constitue la Lune provenait à l'origine de la Terre.

Si l'on s'en tient à la théorie populaire de la collision Terre-théia, il est alors compliqué de savoir pourquoi la Lune est si semblable à la Terre. Selon la NASA, cette théorie est peu probable, car théia a été projetée en orbite et ne s'est mélangée qu'avec un peu de matière provenant de la Terre. À moins que théia ne soit similaire à la Terre d'un point de vue isotopique, cette théorie ne tiendrait pas la route, affirment les experts de la NASA. « Nous constatons que des impacts géants peuvent immédiatement placer un satellite avec une masse et une teneur en fer similaires à la Lune en orbite bien au-delà de la limite de la Terre » écrivent les auteurs.

Dans cette nouvelle simulation, les chercheurs ont utilisé davantage de matériaux terrestres pour créer la Lune, notamment ses couches externes, ce qui pourrait expliquer la proximité de composition. Selon la NASA, cette hypothèse de formation plus rapide en une seule étape apporte une solution plus claire. Elle explique également le mystère de la Lune dans une orbite large avec un intérieur qui n'est pas totalement fondu, ce qui expliquerait aussi des caractéristiques comme l'orbite inclinée de la Lune et sa fine croûte. 

En savoir plus sur notre Terre

La NASA entreprend actuellement la mission Artemis, dont l'objectif est d'amener un équipage sur le sol lunaire d'ici 2025, et pense que les recherches effectuées dans le cadre de cette mission permettront d’en apprendre davantage. En savoir plus sur la Lune permettra de nous rapprocher de la vérité sur la façon dont notre propre Terre est devenue un monde propice à la vie. « Plus nous en apprenons sur la façon dont la lune est apparue, plus nous découvrons l'évolution de notre propre terre » a déclaré Vincent Eke, co-auteur de l'article.

Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter