« Ça va trop loin » : Noël Le Graët monte au créneau après les célébrations anti-Mbappé d'Emiliano Martinez

Bouton whatsapp

Les attaques de la part du gardien de but argentin envers Kylian Mbappé ne passent pas aux yeux de nombreux Français. Le président de la FFF a même pris la parole.

La Coupe du monde de football au Qatar a beau être terminée depuis maintenant 5 jours, elle n’en finit plus de faire parler.

À voir aussi

Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas les nombreuses polémiques extra-sportives ayant émaillé la compétition qui alimentent la rubrique sportive, mais bien le comportement des joueurs argentins, qui ont triomphé des Français à l’issue d’une finale épique et inoubliable (3-3, 2-4 t.a.b).

En cause ? Les célébrations de certains de ces derniers, à commencer par le gardien de but Emiliano « Dibu » Martinez, qui a brillé par ses pitreries et autres provocations lors de la grande parade des champions du monde, mardi dernier à Buenos Aires.

Grand bonhomme de l’Albiceleste durant le Mondial, celui qui a réalisé un arrêt exceptionnel à la dernière seconde de la finale (tout en repoussant 2 tirs au but français), s’est en effet distingué par son sens du « chambrage » à l‘encontre notamment de l’attaquant Kylian Mbappé, qui lui a pourtant inscrit 3 buts dimanche dernier.

Crédit photo : DR

L'attitude du gardien de but de l'Argentine ne passe pas

Ses railleries envers le numéro 10 des Bleus avaient déjà commencé dans le vestiaire après le coup de sifflet final, lorsqu’il avait réclamé « une minute de silence » pour la star des Bleus en célébrant la victoire.

Quelques instants plus tôt, alors qu’il se rendait sur le podium pour y recevoir le trophée de meilleur gardien de la compétition, il avait manifesté sa joie d’une manière, que l’on qualifiera de triviale, en mimant un… pénis devant des officiels médusés.

Deux jours plus tard, alors que 5 millions de personnes étaient venues célébrer leurs champions dans les rues de la capitale argentine, le portier d’Aston Villa avait remis le couvert en portant une poupée à l’effigie du génie français, comme si son hostilité envers Mbappé virait à l’obsession.

Ce geste qualifié d’inélégant par de nombreux observateurs et pas uniquement français, était par ailleurs accompagné de chants hostiles et même racistes de la part de certains supporteurs selon des témoins présents sur place. Un faux cercueil sur lequel était placardé le visage du Français, ayant même été brûlé dans la foule.

Face à ce comportement jugé déplacé, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer l’attitude du gardien de but. C’est d’abord le député français Karl Olive (ex-journaliste sportif) qui a fustigé ces agissements, en réclamant une sanction.

« C’est insupportable. Il est complètement farci ce gardien de but (…) quand je vois la manière obscène dont il a brandi son trophée de meilleur gardien du tournoi, parce que c’est un super gardien, j’aimerais que la FIFA lui retire son trophée pour cette raison-là », a-t-il déclaré le 21 décembre sur le plateau de CNews.

Le lendemain, c’était au tour du président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët de monter au créneau, en indiquant qu’il avait contacté son homologue argentin pour lui signaler ces dérapages d’Emiliano Martinez

« On a lancé différentes procédures. C’est très choquant. Ce sont des garçons qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour que l’équipe de France réussisse. C’est important qu’on les soutienne (…) Je trouve ces excès anormaux, dans le cadre d’une compétition sportive, et j’ai du mal à comprendre. Cela va trop loin », a ainsi déclaré l’homme fort du foot français dans les colonnes de Ouest France.

Même son de cloche chez la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, qui a dénoncé l'attitude générale des Argentins.

« Je trouve ça pitoyable. Autant notre équipe de France a su perdre avec panache, autant la manière dont cette équipe argentine a agi à la suite de cette victoire n'est pas digne du match qu'on a vu. Ce sont des propos déplacés », a-t-elle ainsi réagi ce vendredi au micro de RTL.

Mais pourquoi Kylian Mbappé, meilleur buteur du Mondial avec 8 buts, cristallise autant d’hostilité chez « Dibu » Martinez et les supporteurs argentins de manière générale ?

Pour comprendre les raisons de cette disgrâce, il faut peut-être remonter au mois de juin dernier lorsque l’attaquant du Paris Saint-Germain s’était fendu d’une déclaration quelque peu maladroite à l’endroit des footballeurs sud-américains, dans un média brésilien.

« L’Argentine et le Brésil ne jouent pas des matches de haut niveau avant de se qualifier pour la Coupe du monde. En Amérique du Sud, le football n’est pas aussi avancé qu’en Europe. Et c’est pourquoi, quand on regarde les dernières Coupe du monde, ce sont toujours les Européens qui gagnent », avait-il ainsi osé.

Une déclaration qui n’était manifestement pas tombée dans l’oreille d’un sourd…

Bouton whatsapp