Mondial 2018 : un marocain non-voyant marche jusqu'en Russie pour soutenir son équipe et faire changer les regards sur le handicap

Par
233
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

C’est bien connu, la coupe du monde de football est un événement planétaire, qui déchaine les passions aux quatre coins du monde. Il n’est d’ailleurs pas rare que certains supporters se lancent des défis incroyables pour rallier le pays hôte de la compétition. Et à ce petit jeu-là, Abdelkhalek El Idrissi n’est vraiment pas le dernier.

Crédit photo : Page Facebook / DHV.officiel

En effet, l’homme, de nationalité marocaine et fan des Lions de l’Atlas, s’est mis en tête de rejoindre la Russie au départ du Maroc (de Casablanca jusqu’à Moscou, ndlr), et tout ça… à pied ! La performance a déjà de quoi surprendre, mais elle en devient carrément incroyable quand on apprend que Abdelkhalek El Idrissi est malvoyant.

Le courageux prépare son périple ambitieux depuis que l’équipe marocaine a validé son billet pour aller en Russie via les matches de qualification. En novembre, il a même commencé un entrainement physique particulièrement intense pour affronter les longues heures de marches qui l’attendaient. Jeudi dernier, au terme d’un voyage riche en émotion, il a enfin pu fouler le sol russe. Il a notamment été reçu par l’ambassadeur du Maroc en Russie et soutenu tout au long de son parcours par de nombreuses personnalités telles que Fouzi Lekjaa, président de la fédération marocaine de football, Jean-Marc Mormeck, ancien champion du monde de boxe, Akhenaton, leader du célèbre groupe de rap IAM ou encore Smaïl Bouabdellah, journaliste sportif (voir ci-dessous).

Au total, il aura donc parcouru plus de 5 000 kilomètres en 1040 heures, soit une moyenne de 8 heures par jour. À travers son voyage unique, il souhaitait faire d’une pierre deux coups : d’abord en montrant son soutien infaillible à l’équipe nationale, puis en donnant de l’espoir à celles et ceux qui souffrent du même handicap.

Sur sa page Facebook, celui qui a perdu la vue il y a trois ans écrit : « Nous sommes tous convaincus qu’au fond de chaque individu, quel qu’il soit, réside en lui cette force qui l’interpelle pour franchir la limite qu’il n’a jamais pu franchir en étant normal. C’est le message que nous voulons faire passer à tous les non-voyants du monde pour qu’ils sachent que tout est possible malgré leur handicap parce qu’avec la volonté, c’est le cœur qui voit et le cerveau qui guide. »

Impressionnant, n’est-ce pas ? Pour plus d'informations sur Abdelkhalek El Idrissi, rendez-vous sur sa page Facebook officielle !

Crédit photo : Page Facebook / DHV.officiel

Crédit photo : Page Facebook / DHV.officiel

Source : TELQUEL
Commentaires