« Un moment historique » : un bouquetin ibérique a été filmé dans les Pyrénées espagnoles, 22 ans après sa disparition

Bouton whatsapp

Dans les Pyrénées espagnoles, des employés du service des routes du parc national des Pyrénées ont aperçu un bouquetin ibérique. Cet animal avait disparu de cette région depuis 22 ans.

Le bouquetin ibérique est un animal plus petit que le bouquetin des Alpes. Grâce à ses pattes robustes et ses sabots adaptés à la roche, il peut parfaitement vivre dans les montagnes.

Si cet animal vivait autrefois dans les Pyrénées, il a disparu il y a plus d’un siècle côté français, et depuis 22 ans côté espagnol.

Crédit photo : iStock

Pour tenter de réintroduire l’espèce, plusieurs bouquetins ibériques ont été lâchés dans les Pyrénées françaises en 2014. Au départ, seulement 16 bouquetins ont été réintroduits, puis 149. Aujourd’hui, on estime que 335 bouquetins ibériques vivent dans le parc national des Pyrénées, et ce chiffre pourrait doubler d’ici 5 ans.

Un bouquetin ibérique dans les Pyrénées espagnoles

Si le bouquetin ibérique a été réintroduit uniquement du côté français, un animal a été aperçu côté espagnol. Dans le parc national d’Ordesa Monte Perdido, un jeune bouquetin ibérique mâle âgé de 3 ou 4 ans a été filmé par les employés du service des routes. Cette réapparition serait « un moment historique » selon Elena Villagrasa, directrice du parc national.

L’apparition d’un bouquetin ibérique du côté espagnol des Pyrénées prouve que la réintroduction de l’espèce porte ses fruits. Pour traverser, l’animal a réussi à passer la frontière ou est remonté vers le Nord pour passer du côté espagnol.

« Nous sommes dans une période de rut et les mâles bougent pour aller trouver des femelles. Mais c’est une bonne nouvelle, on voit ici qu’ils circulent et ils pourraient ainsi coloniser les Pyrénées espagnoles », a déclaré Eric Sourp, responsable du programme de réintroduction.

Pour que la population de bouquetins ibériques continue de croître dans les Pyrénées, un nouveau lâcher va être réalisé. Au printemps prochain, 10 femelles et 2 mâles vont être transférés dans la région.

Source : France 3
Bouton whatsapp