70 ans après sa disparition, le guépard va être réintroduit en Inde

2 370partages
Bouton whatsapp

À la suite d’un accord avec la Namibie, des guépards africains vont être réintroduits en Inde.

L’animal terrestre le plus rapide du monde s’apprête à faire son retour en Inde, 70 ans après sa disparition.

En effet, le pays a annoncé ce mercredi 20 juillet qu’il allait réintroduire sur son territoire le guépard, grâce à un accord avec la Namibie. Ce pays du sud-ouest de l’Afrique lui livrera le mois prochain un premier groupe de huit félins.

Crédit Photo : Istock

À noter que l’Inde travaille à ce projet depuis 2020, lorsque la Cour suprême avait autorisé l’introduction de guépards africains à titre expérimental dans un « endroit soigneusement choisi ».

L’Inde se réjouit du projet de réintroduction

Vous l’ignorez peut-être, mais le guépard asiatique est une espèce officiellement déclarée éteinte en Inde depuis 1952. La chasse et la disparition de son habitat naturel ont joué un rôle important dans sa disparition.

L’accord signé le 20 juillet à New Delhi permettra de faire venir les animaux dans un parc national situé dans l’État de Madhya Pradesh (centre), à l’occasion du 75ème anniversaire de l’indépendance de l’Inde, le 15 août.

Crédit Photo : Istock

« Achever 75 glorieuses années d'indépendance en rétablissant en Inde l'espèce terrestre la plus rapide du monde, le guépard, ravivera la dynamique écologique du paysage », a indiqué sur Twitter le ministre indien de l'Environnement, Bhupender Yadav.

Avant d’ajouter : « La réintroduction du guépard améliorera aussi considérablement les moyens de subsistance des communautés locales grâce aux perspectives d'écotourisme à long terme ».

« Établir une population viable »

Le 15 août prochain, les guépards intégreront donc le parc national de Kuno-Palpur. Cet endroit a été choisi pour les félidés en raison de l’abondance des proies et des prairies.

« L’objectif principal du projet de réintroduction est d’établir une population viable de guépards en Inde, et de lui permettre de jouer son rôle fonctionnel de prédateur au sommet de la pyramide alimentaire », a confié le ministère de l’Environnement dans un communiqué.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Inde ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le pays du sud de l’Asie espère également conclure un accord avec l’Afrique du Sud pour faire venir d’autres guépards.

Source : AFP
Bouton whatsapp