À 19 ans, Anna est apprentie en chèvrerie, elle nous fait découvrir sa formation méconnue et enrichissante

Bouton whatsapp

Aujourd’hui, on a suivi une apprentie en chèvrerie pendant une journée. Une expérience enrichissante qui nous rappelle à quel point le métier d’agriculteur·rice est important.

Ce n'est un secret pour personne : le fromage de chèvre occupe une place importante dans le coeur des Français. Et ce n’est pas Anna qui oserait dire le contraire. À seulement 19 ans, cette jeune femme participe déjà au rayonnement gastronomique de la France.

La raison ? Cette dernière s’est lancée dans l’agriculture. En effet, Anna est une apprentie en chèvrerie. En d’autres termes, sa formation lui permettra de devenir éleveuse et productrice de fromage de chèvre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @demotivateur

Sans réelle surprise, ses journées de travail sont bien remplies. Par exemple, elle commence par la traite du matin, aux alentours de 6 heures 30 : «C’est la première chose qu’on fait en arrivant et c’est à peu près la dernière chose qu’on fait en partant», nous raconte la future agricultrice.

Crédit Photo : iStock

Une fois cette tâche terminée, Anna s’empresse de nourrir les chèvres. Elle se rend ensuite à la fromagerie de la ferme où elle confectionne les fromages pour les marchés. Dans la foulée, la jeune fille prépare la nourriture pour la traite.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette apprentie a trouvé le métier de ses rêves : «Pour moi c’est une passion avant tout. C’est que du bonheur. Ici, on fait du fromage avec le lait des chèvres (…) C’est hyper enrichissant. Je sais tous les jours pourquoi je me lève et j’ai tous les jours envie de me lever».

L’agriculture : un secteur qui a besoin des jeunes

À travers son témoignage, Anna nous rappelle à quel point le métier d’agriculteur·rice est important. Ce qui est certain c’est que le secteur de l’agriculture offre une perspective d’avenir pour la jeune génération, issue du monde agricole ou non.

Diversité des filières (viniculture, élevage ruminants, paysage et espaces verts, grandes cultures, etc.), évolution, équipements de pointe… Ce secteur recrute en masse. Parmi tous ces avantages, on peut aussi citer le fait de travailler à proximité de la nature et des animaux et de nourrir la population française. Vous l’aurez compris, ce secteur est fait pour les personnes qui souhaitent donner un sens à leur vie professionnelle et qui souhaitent un retour aux sources, un mode de vie de plus en plus de recherché à notre époque.

Crédit Photo : iStock

Mais ce n’est pas tout ! Les acteurs du monde rural participent à l’économie nationale. À titre d’exemple, l’agriculture française emploie près d’un million de salariés chaque année, dont un tiers de femmes.

Autre point important : la France abrite 390 000 exploitations agricoles sur son territoire. Enfin, 759 000 personnes occupent un emploi permanent dans les fermes et 496 000 sont chefs d’exploitations ou co-exploitants.

Contrairement aux idées reçues, le secteur de l’agriculture est une voie d’avenir pour les jeunes. Pour en savoir plus, rendez-vous à cette adresse.


COMMENTER L'ARTICLE