Marne : un enclos de chasse pour abattre des animaux provoque un tollé sur les réseaux sociaux

7 488partages

Dans la Marne, un domaine invite des amateurs à chasser des animaux enfermés dans un petit enclos. Cette pratique autorisée en France a suscité un tollé sur Twitter.

La « chasse en boîte » made in France.

Près de Reims, le Domaine des Vignes est au cœur d’une énorme polémique qui ne cesse d’enfler. Le lieu - situé sur la commune de Sept-Saulx (Marne) - propose des parties de chasse contre une somme d’argent.

Cette pratique est connue sous le nom de chasse en enclos. Concernant le domaine, il propose de tuer des animaux (sangliers, daims, mouflons, cervidés…) pris au piège dans un enclos de 330 hectares, rapportent nos confrères de France 3.

Selon les propriétaires du site, cette activité est un moyen de « passer un moment convivial et riche en émotion ». Sur sa page Facebook, le Domaine des Vignes n’a pas manqué de partager les photos des chasseurs posant fièrement aux côtés de leurs trophées.

Une pratique qui indigne

Vendredi 5 novembre, le journaliste Charles-Henry Boudet s’est rendu sur les lieux. Sur place, ce dernier a pu filmer des daims bagués tournant en rond dans leur enclos. 

Crédit Photo : Charles-Henry Boudet  / Twitter

Les images publiées sur Twitter ont soulevé l’indignation d’une partie de la classe politique et des militants écologistes. Le secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts Julien Bayou dénonce «un business au détriment du vivant». De son côté, le militant pour le bien-être animal Hugo Clément pointe du doigt une « aberration »

La chasse en enclos est légale

Vous l’ignorez peut-être, mais la chasse en enclos est autorisée en France. Face à cette situation, des associations de défense des animaux et des parlementaires se battent pour l’interdire.

En effet, des députés de La France Insoumise ont rédigé une proposition de loi visant à prohiber les «mises sous enclos d’animaux sauvages à des fins de chasse». Ce texte n’a pas encore été examiné à ce jour.

Enfin, « le député du Cher François Cormier-Bouligeon, membre du groupe LREM, a également indiqué fin octobre vouloir déposer une proposition de loi pour interdire cette pratique », rappelle France 3.

Crédit Photo : Charles-Henri Boudet / France Télévisions

Depuis la publication du reportage de France 3, la page Facebook et le site web du Domaine des Vignes ne sont plus disponibles.