Des araignées géantes et invasives sur le point d'envahir les villes américaines selon les scientifiques

Bouton whatsapp

Dans une nouvelle étude, des scientifiques américains alertent l’opinion publique sur l’arrivée massive d’une espèce d’araignée originaire du Japon, dans les villes américaines.

Avis aux arachnophobes ! Ce qui suit peut vous donner des sueurs froides, très froides ! La revue scientifique Arthropoda a publié une nouvelle étude informant que des araignées géantes, en provenance d’Asie, sont sur le point d’envahir les villes américaines.

Il s’agit de l’araignée Joro, dont les femelles sont connues pour leur grande taille qui peut atteindre environ 7,6 centimètres de diamètre, soit le double des mâles. Au-delà de leurs dimensions effrayantes, les araignées Joro sont aussi reconnaissables grâce à leurs rayures jaunes sur leur abdomen et leur pattes, ainsi qu’aux taches rouges sur leur abdomen.

Leur toiles sont généralement circulaires et peuvent mesurer plus de 1,8 mètre de diamètre. Les femelles pondent jusqu’à 400 oeufs avant de mourir au début de l’hiver avec les mâles. Lorsque les oeufs éclosent au printemps, les bébés créent alors des toiles semblables à des parachutes, ce qui leur permet de voler jusqu’à 160 kilomètres de leur lieu de naissance.

Originaires d’Asie, ces araignées sont très présentes au Japon, en Corée, à Taïwan et en Chine. Leur présence aux États-Unis a été repérée en 2014 pour la première fois. Une présence qui serait accidentelle, introduite involontairement via un conteneur maritime.

Crédit photo : iStock

Des araignées parties pour durer !

Depuis qu’elles ont suscité l’intérêt des scientifiques, les araignées Joro fascinent par leur adaptation dans leur nouvel environnement. Surtout, c’est leur proximité avec les milieux urbains qui étonne car leurs toiles sont souvent situées près des grands axes routiers : “Ceci est surprenant car les vibration provoquées par les routes très fréquentées interfèrent normalement avec la capacité des araignées à chasser : lorsque les petites créatures sont piégées dans les toiles d'araignées, elles ont du mal à se libérer, ce qui alerte les araignées de leur présence, mais les routes très fréquentées peuvent étouffer ces vibrations. Les araignées sont également très sensibles aux vibrations en général”.

Pour les besoins de leur étude, les scientifiques ont réalisé 350 essais afin de mesurer l’impact des vibrations sur les araignées Joro. Au final, les araignées soumises aux vibrations ont attaqué des proies factices dans 59% des cas, contre 65% des cas pour des araignées non soumises aux vibrations.

Crédit photo : iStock

Par ailleurs, les araignées présentes “au bord de la route”, ont réussi à maintenir un poids corporel similaire à celui des autres araignées, ce qui signifie que les vibrations ne les impactaient pas à long terme : “Elles sont étonnamment tolérantes en milieu urbain”.

Sans prédateur naturel pour les chasseurs, les araignées Joro semblent donc bien parties pour s’installer durablement dans les villes américaines. D’autant plus qu’elles sont rarement en conflit avec les autres araignées : "Je ne sais pas à quel point les gens vont en être heureux, mais je pense que les araignées sont là pour rester. Et elles pourraient bien se retrouver dans des endroits où vous n’imaginez pas qu’une araignée se trouve.", conclut Alexa Schultz, co-auteure de l’étude.

Source : Arthropoda
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
*En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jérémy Birien

Journaliste, rédacteur en chef