En Indonésie, des dauphins ont été relâchés en haute mer après des années de captivité dans des bassins d'hôtels

Bouton whatsapp

Selon l'Associated Press, trois grands dauphins ont été libérés samedi en Indonésie. Avant ce grand moment, les mammifères aquatiques avaient passé des années en captivité à divertir les touristes.

Crédit : AP

À voir aussi

Les dauphins, affectueusement nommés Johnny, Rocky et Rambo, avaient été sauvés en 2019 d'un petite bassin d'un hôtel, qui avait acheté les animaux après qu'ils aient déjà passé des années dans un cirque itinérant. Le centre de réhabilitation, de libération et de retraite Umah Lumba, à Bali, les a ensuite soignés avant de les libérer. « C’était une expérience incroyablement émouvante de les voir partir » a déclaré Lincoln O'Barry, qui a fondé Umah Lumba, qui signifie « dauphin » en indonésien, avec le soutien du gouvernement national.

Le Dolphin Project, une organisation à but non lucratif qui a aidé à sauver le trio, a été lancé par le père de Lincoln O'Barry, Ric O'Barry, en 1970. Après avoir franchi les portes sous-marines de la liberté, les trois dauphins ont passé environ une heure à nager dans les environs. Mais ils ont finalement mis le cap sur des destinations inconnues, sous le regard des employés du centre Umah Lumba qui applaudissaient. « Ils ont fait demi-tour et sont revenus vers nous une dernière fois, presque pour nous dire merci et au revoir. Où ils se dirigent ensuite ? Nous ne le savons pas. Mais nous leur souhaitons une bonne et longue vie » a déclaré Lincoln O'Barry, qui a filmé leur retour à la vie sauvage avec des drones.

Crédit : AP

Protéger les dauphins

Wahyu Lestari, coordinatrice de la réhabilitation pour le centre, a déclaré qu'elle était quelque peu attristée de les voir partir, mais qu'ils « devaient être dans la nature car ils sont nés dans la nature. » Et pour cause, lorsqu'ils sont en captivité, les dauphins sont souvent maintenus dans de l'eau chlorée et blessés involontairement par des interactions avec les touristes. Le gouvernement indonésien a passé les dix dernières années à travailler sur une campagne d'éducation publique pour changer cela, avec des panneaux d'affichage et des programmes scolaires incitant fortement les citoyens à ne pas assister aux spectacles de dauphins.

D'autres sanctuaires comme le Umah Lumba Center devraient bientôt ouvrir en Europe et aux États-Unis, avec toujours le même objectif : soigner les animaux et les préparer à ce qu’ils retrouvent leur liberté.

Source : AP News
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter