La Norvège interdit l'élevage sélectif d'épagneuls King Charles et de bouledogues

Bouton whatsapp

Le verdict est tombé : la Norvège a décidé d’interdire l’élevage sélectif de chiens de race bouledogue et Cavalier King Charles Spaniel. Une décision historique !

Lundi 31 janvier, la Norvège a décidé d’interdire l’élevage sélectif d’épagneuls Cavalier King Charles et de bouledogues, deux races de chiens britanniques. La raison ? Le tribunal de district d’Oslo estime que cette pratique enfreint la loi norvégienne sur la protection des animaux (article 25).

Crédit Photo : Kassio KM / Shutterstock

L’élevage intensif canin entraîne des maladies

Cette décision historique a été rendue possible grâce à Animal Protection Norway. En 2018, l’association de défense animale avait porté l’affaire devant les tribunaux pour mettre fin à cette pratique jugée «cruelle». Les avocats représentant l’organisation estiment que l’élevage sélectif nuit à l’évolution des races de chiens et entraîne de nombreux problèmes de santé. Par conséquent, les animaux concernés ne peuvent pas être utilisés à des fins de reproduction.

« Il s'agit avant tout d'une victoire pour nos chiens. C’est un verdict historique qui attire l'attention internationale. Les problèmes de santé causés par l'homme chez le bouledogue sont connus depuis le début du XXe siècle (…) », a indiqué Åshild Roaldset, présidente de l’association, dans un communiqué.

Les éleveurs contestent la décision

Sans surprise, le jugement ne passe pas auprès des élevages concernés, dont le Norwegian Kennel Club : « Nous sommes déçus et surpris », a fait savoir le porte-parole du NKK à MailOnline. Même constat du côté du responsable du Kennel Club britannique :

« Nous sommes préoccupés par cette interdiction générale de l'élevage en Norvège et nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'une solution pour prévenir les mauvaises pratiques d'élevage ou les problèmes de santé complexes auxquels certains bouledogues et Épagneuls Cavaliers King Charles peuvent être confrontés », a-t-il expliqué.

Crédit Photo : BIGANDT.COM / Shutterstock

Dans sa déclaration, le tribunal de district d’Oslo précise que la condamnation « n’implique pas une interdiction d’un élevage sérieux de bouledogues ou de cavaliers King Charles, car des croisements sérieux et scientifiquement fondés pourraient constituer une bonne alternative ».

Source : The Telegraph
Bouton whatsapp