Proche de la mort, ce chien oublié dans une voiture en pleine canicule a été transporté d'urgence chez le vétérinaire

2 006partages
Bouton whatsapp

Alors que la France connaît actuellement de fortes chaleurs, un chien a frôlé la mort après avoir été laissé dans une voiture. On vous explique.

Une histoire qui aurait pu virer au drame. Un couple de français a décidé de rendre visite à leur famille en Alsace. Alors qu’ils étaient dans la commune de Herrlisheim, des gendarmes ont trouvé Joë, leur chien, enfermé dans un véhicule en plein soleil. L’animal, qui est un Basset croisé de bleu de Gascogne, a été évacué par les gendarmes qui avaient été appelés par des témoins.

 source : IStock

Un pronostic vital engagé

Lorsque les gendarmes sont arrivés sur place, le pronostic vital de l’animal était engagé, comme le précise l’association 30 millions d’amis. Très vite, Joë a été pris en charge d’urgence. Selon l’enquêtrice qui a traité l’affaire, le chien a failli mourir : “il est passé proche de la mort (...) Il a vomi pendant 24h et nécessite des soins vétérinaires supplémentaires”, a-t-elle expliqué.

Des faits graves qui ont obligé les gendarmes à placer l’animal sur ordonnance du procureur de la République au Refuge de Strasbourg, pour sa sécurité. L’association 30 millions d’amis a porté plainte contre les propriétaires de l’animal pour acte de cruauté. Ce n’est pas la première fois qu’un chien est laissé enfermé dans une voiture en France. L’association rappelle qu'en mars dernier un chien avait été retrouvé dans une voiture et conduit d'urgence chez le vétérinaire, mais n’avait pas survécu.

Pour rappel, il est très dangereux de laisser un animal enfermé dans un véhicule. En période de canicule, l’habitacle peut très vite atteindre les 50°c. Même si ce n’est que pour quelques minutes, gardez toujours votre chien avec vous. Enfin, si vous trouvez un animal enfermé dans une voiture et que le propriétaire est introuvable, contactez les gendarmes ou bien brisez avec l’aide de témoins, la vitre du véhicule. Un acte autorisé par la loi selon l’article 122-7 du code de procédure pénale, comme le précise l’association.

Bouton whatsapp