Détruite, une chienne a perdu ses 13 chiots chez le vétérinaire, sa propriétaire furieuse accuse la clinique

1 176partages
Bouton whatsapp

Une jeune propriétaire de chien est dévastée après que les 13 chiots de sa chienne sont décédés lors d’une césarienne. Pour le Mirror, elle a témoigné et fait part de son incompréhension.

Image d'illustration. Crédit : Elena Karetnikova/ iStock

Alina O’Malley, 26 ans, est passée par toutes les émotions en l’espace d’une journée. En avril dernier, son American Bully, Arizona, un chien de race, s’apprêtait à mettre au monde une portée de 13 chiots. Sur les scans, ce sont d’abord huit chiots en bonne santé qui sont observés. Cependant, ce sont bien 13 bébés que Arizona devra mettre au monde.

Le risque s’est alors fait ressentir chez Alina O’Malley qui, pour éviter toutes complications durant l’accouchement et de peur de voir sa chienne affaiblie par le travail, a songé à une césarienne. La propriétaire de Arizona s’est donc tournée vers Easipetcare, un service vétérinaire à bas prix.

« La seule raison pour laquelle je l'ai emmenée chez le vétérinaire était parce que j'étais consciente que c'était une grosse portée, et qu'elle serait trop fatiguée pour les mettre au monde naturellement et que je devrais l'emmener pour une césarienne à mi-parcours », raconte la jeune femme de 26 ans au Mirror.

Mais depuis cette décision regrettable, Alina et Arizona ont tout perdu. Pour le quotidien The Mirror, la Britannique en veut au vétérinaire qui s’est occupé de sa chienne et de ses chiots. Elle indique par ailleurs ne pas avoir été prévenue du risque d’une césarienne et de ne pas avoir été envoyée vers d’autres options.

Des erreurs commises par la clinique vétérinaire selon la propriétaire

Alina O’Malley se bat pour faire entendre sa vérité dans les médias. Elle ne cesse de clamer qu’une erreur a été commise par les vétérinaires. Alina O’Malley raconte qu’elle avait laissé sa chienne entre les mains de la clinique vétérinaire pour réaliser la césarienne. La Britannique a plus tard reçu un appel du vétérinaire lui annonçant que sa chienne et ses 13 chiots allaient bien. Heureuse, Alina O’Malley s’est empressée de préparer le nécessaire pour cette grande famille.

Mais deux heures plus tard, Alina O’Malley recevait un nouvel appel de la clinique lui annonçant que les 13 chiots étaient décédés. Alors que le vétérinaire lui avait livré une première explication, ce dernier avait changé de version à l’arrivée de la jeune femme, invoquant plusieurs raisons.

Selon Alina O’Malley, plusieurs facteurs ont pu causer la mort de ses chiots et la clinique a commis une erreur. Elle pointe notamment le fait qu’ils n’étaient que deux personnes à veiller sur les 13 chiots, pas assez selon elle.

« J'aurais compris la perte de quelques chiots, mais toute une portée me fait dire que quelque chose s'est dramatiquement mal passé, surtout après ce premier appel téléphonique qui a déclaré que tous les chiots et ma chienne étaient en bonne santé », ajoute Alina O’Malley.

« Ma chienne ne sera plus jamais la même »

Alina O'Malley et sa chienne Arizona. Crédit : Alina O'Malley/ BPM Media

Aujourd’hui, la jeune femme reproche au vétérinaire de ne pas l’avoir informée sur les risques d’une césarienne et sur son incapacité à avoir pu répondre à ses nombreux questionnements avant et après l’opération. Sans compter les nombreux conseils du vétérinaire qui se sont avérés être dangereux pour la chienne après consultation d’autres professionnels.

« Toutes les questions et préoccupations que j'avais sont restées sans réponse après l'opération et lors du contrôle post-opératoire. J'ai dû payer pour aller chez un autre vétérinaire, le même jour pour la faire contrôler à nouveau et poser toutes ces questions à quelqu'un qui pourrait me donner des réponses ».

Alors qu’elle avait prévu de vendre une partie des chiots de race en espérant récolter près de 58 000 euros, cette directrice d’hôpital déclare avoir tout perdu :

« Mais ce n'est vraiment pas une question d'argent, il s'agit de 13 vies innocentes, et ma belle chienne ne sera plus jamais la même. Elle est complètement différente depuis qu'elle est rentrée à la maison, elle ne remue plus la queue, elle fait seulement les cent pas, elle pleure et creuse constamment, déplore Alina O’Malley. Ma chienne ne sera plus jamais la même. Je ne serai certainement plus jamais la même ».

Source : The Mirror
Bouton whatsapp