« Il est mort dans mes bras » : elle lance un appel à témoins pour retrouver le chauffard qui a tué son chien

1 333partages
Bouton whatsapp

Lundi 20 juin, une jeune femme a vu son chien se faire écraser sous ses yeux en Normandie, près d’Elbeuf. Elle lance un appel à témoins pour retrouver l’assassin.

Manon est une jeune femme qui a vécu un vrai cauchemar ce lundi 20 juin. À Orival, près de la ville d’Elbeuf située en Normandie, un automobiliste a volontairement tué son chien en montant sur un trottoir pour percuter l’animal.

Crédit photo : DR

Le chiot était un jeune husky âgé de 4 mois, qui répondait au nom de Thor. Manon, sa propriétaire, l’a vu se faire écraser et mourir sous ses yeux.

« Je sortais les poubelles devant mon portail avec mon chien, lundi vers 21h, a-t-elle expliqué. Subitement et sans raison, un automobiliste qui se dirigeait vers Elbeuf a traversé la route, est monté sur le trottoir et s’est dirigé droit sur nous en accélérant. Mon chien n’était pas en laisse car nous prenons des cours avec un éducateur canin et Thor est habitué à rester à mes pieds. Mais là, il a eu peur et a voulu s’échapper. »

Il percute volontairement le chien

Apeuré, le chien s’est mis à courir et l’automobiliste l’a volontairement suivi, jusqu’à le percuter violemment.

« J’ai couru derrière la voiture et lorsqu’elle s’est arrêtée après avoir écrasé Thor. Le conducteur, qui était seul à bord, m’a regardée bien en face et m’a souri avant de prendre la fuite », a témoigné Manon.

Crédit photo : Rouen le mag

Ce récit glaçant prouve que cet acte horrible était volontaire. Manon n’était pas seule au moment du drame et ses amis se sont précipités dans leurs voitures pour tenter de poursuivre le tueur. Malheureusement, ce dernier roulait très vite et ils l’ont rapidement perdu de vue.

Thor est finalement décédé dans les bras de Manon, rongée par la tristesse et la colère. La jeune femme a ensuite cherché une clinique vétérinaire pour déposer le corps sans vie de son chien. Sur la route, elle a vu une voiture brûlée dans un champ. Une Citröen C4 grise qui ressemblait à celle utilisée par le tueur.

Un appel à témoins est lancé

Le lendemain du drame, Manon s’est rendue au commissariat d’Elbeuf afin de déposer plainte. Elle a mentionné la voiture brûlée, espérant que les caméras de la ville permettent d’identifier le conducteur. Selon Manon, ce dernier était « un homme de 20 à 30 ans avec des yeux foncés ».

« J’espère que l’enquête confiée aux gendarmes de Bourgtheroulde aboutira, mais je compte aussi sur les personnes qui sont passées par Orival lundi soir », a déclaré Manon.

Pour retrouver l’assassin, la jeune femme a également lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux. Son histoire est rapidement devenue virale et Manon a reçu des centaines de messages de soutien.

Source : Paris Normandie
Bouton whatsapp