VIDÉO - Il décide de se faire manger vivant par un serpent... et le regrette immédiatement

Bouton whatsapp

En Amazonie, un homme a décidé de mener une expérience déroutante : se faire manger vivant par un serpent. L’objectif : montrer la puissance de ces reptiles et sensibiliser à leur disparition.

Paul Rosolie est un homme âgé de 38 ans qui est un fervent défenseur des animaux et de l’environnement. Après avoir travaillé pendant 16 ans en Indonésie, au Brésil, en Inde et au Pérou pour protéger les animaux, leurs habitats et les écosystèmes, il a décrété que toutes les bêtes sauvages de la forêt amazonienne étaient ses amies, dont les serpents.

Pendant des années, Paul a étudié les anacondas verts, une espèce de serpent qui vit en Amazonie et qui est réputée pour être la plus grosse et la plus lourde au monde. Cependant, cette espèce est menacée par la perte de son habitat. Impuissant face à cette situation, Paul a décidé d'agir pour sensibiliser la population et alerter sur le sort de ces animaux. Pour cela, il a mené une action choc en se faisant… manger vivant par un serpent.

Crédit photo : iStock

“Il s’agissait vraiment de montrer aux gens le pouvoir de ces serpents, avec pour mission de protéger leurs habitats”, a-t-il affirmé.

Sensibiliser sur le sort des serpents

C’est ainsi qu’en 2014, Paul Rosalie a décidé de s’offrir au serpent. Pendant des semaines, il a cherché le parfait anaconda avec une équipe de 10 personnes jusqu’à trouver une femelle de 6 mètres de long, qui pesait plus de 114 kilos.

Pour se protéger, Paul portait une combinaison en fibre de carbone fabriquée sur mesure par une équipe d’ingénieurs. Les scientifiques ont eu recours à la technologie 3D pour faire en sorte que Paul ne soit pas écrasé par le serpent. La combinaison était également équipée d’un micro radio avec caméras intégrées pour que l’homme puisse communiquer avec son équipe. Son masque facial était relié à un tuyau pour lui apporter suffisamment d’oxygène.

Pour attirer le serpent, Paul s’est recouvert de sang de cochon et s’est approché de l’anaconda à quatre pattes afin de lui faire croire qu’il était une bête sauvage. En seulement quelques secondes, le serpent a bondi sur sa proie et a commencé à s’enrouler autour de Paul. Bien qu’il essayait de rester calme, ce dernier a vu son rythme cardiaque augmenter et sa respiration est devenue difficile.

L’expérience tourne mal

Ce n’est que lorsque le serpent a ouvert la machoire pour avaler sa tête que Paul a compris qu’il était en grave danger et qu’il avait besoin d’aide. Il a immédiatement prévenu son équipe qui s’est démenée pour faire fuir le serpent.

“J’ai senti sa mâchoire et je n’avais plus de sang dans mes bras, il fallait que je sorte. La dernière chose dont je me souvienne, c’est sa bouche grande ouverte et tout est devenu noir. Elle s’est enroulée autour de moi et j’ai senti ma combinaison craquer et mes bras se déchirer”, a-t-il expliqué.

Avec le recul, Paul a admis que son expérience avait échoué car il a frôlé la mort. L’aventurier a affirmé qu’il n’avait pas eu peur car sa combinaison était solide. En revanche, il a craint que le serpent lui brise le bras avec sa force, raison pour laquelle il a décidé d’arrêter l’expérience. On ne sait pas si l'action de Paul lui a permis d'atteindre son objectif et a réussi à éveiller les consciences sur la disparition des serpents. Une chose est sûre : le trentenaire se souviendra toute sa vie de ce moment impressionnant.

Source : Lad Bible

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.