Au Brésil, deux plongeurs filment leur rencontre avec un anaconda géant de 7 mètres de long

20Kpartages

Dans la rivière Formoso, au Brésil, deux plongeurs se sont retrouvés face à un anaconda long de 7 mètres et ont filmé leur rencontre.

Roi des serpents et de la jungle amazonienne, l’anaconda impressionne par sa taille et son gabarit immense. Et ce ne sont pas ces deux plongeurs sous-marins qui diront le contraire.

Bartolomeo Bove

Généralement, les anacondas vivent dans les marais, les marécages et les ruisseaux sombres quand ils ne sont pas en train de se reposer dans les arbres. Ils sortent de leur hibernation entre fin juillet et début août. L’hiver, l’air est souvent plus frais que l’eau, ce qui amène ces reptiles géants à passer plus de temps dans les rivières aux eaux cristallines.

Rencontre avec un anaconda

C’était donc le moment idéal pour Bartolomeo Bove et Juca Ygarape pour faire une rencontre qu’ils n’oublieront pas de sitôt, dans la rivière Formoso, au Brésil.

Les deux amis, en plongeant dans la rivière, se sont retrouvés face à face avec le reptile géant long de 7 mètres et pesant environ 90 kilos. Ils ont filmé cette rencontre inédite dans une vidéo captivante.

Bartolomeo Bove

Sur celle-ci, on y voit l’anaconda inspecter la caméra, tirer la langue et s’éloigner en nageant. Bartolomeo Bove, vidéaste sous-marin et spécialisé dans les requins, explique que cette vidéo permet de mieux comprendre ce serpent géant :

«Comme le montrent les images, l’anaconda nage dans le calme et la paix, totalement indifférent à notre présence. Parfois, il s’approche, curieux de ma caméra, en léchant l’objectif. Le comportement de l’anaconda démolit le mythe selon lequel il s’agit d’une créature agressive et violente qui peut mettre en danger la vie des gens».

Bartolomeo Bove

L’anaconda est en réalité une force tranquille qui peut mesurer jusqu’à neuf mètre et peser 250 kilos. Ils tuent généralement leurs proies en les étouffant et en s’enroulant autour d’eux. Ils ont également la capacité de décrocher leurs machoîres, leur permettant d’avaler des proies beaucoup plus grosses qu’eux comme les capybaras, les cochons et parfois les jaguars.

Plus d'articles