L'Islande s'apprête à mettre fin à la chasse à la baleine d'ici 2024

8 155partages
Bouton whatsapp

« Il est très peu probable que les licences de chasse à la baleine soient renouvelées en Islande lorsqu'elles expireront à la fin de l'année 2023 » a annoncé Svandís Svavarsdóttir, ministre de la pêche et de l'agriculture. Cela mettra fin à la chasse commerciale de la baleine en Islande, qui avait repris en 2006.

À voir aussi

Toutefois, la controverse entourant les pratiques de chasse à la baleine de ce pays pourrait ne pas en être la cause. Il semble que la chasse à la baleine ne présente plus guère d'avantages économiques, et la combinaison des restrictions liées à la pandémie et de la reprise de la chasse commerciale à la baleine par le Japon en 2019 a poussé les quelques entreprises autorisées à chasser ces mammifères marins à déjà cesser cette pratique.

« Les droits de pêche actuels seront valables jusqu'en 2023. Comme auparavant, la chasse à la baleine ne sera pas autorisée à partir de 2024 » a déclaré Svandís Svavarsdóttir, qui est membre du Parti vert du pays, sur le site officiel du parti. Et lui d’ajouter : « il faut démontrer qu'il est économiquement justifiable de renouveler les droits de pêche. Dans un contexte historique, ces pêcheries ont eu un impact négatif sur les intérêts d'exportation du pays. Le risque de réputation lié au maintien de cette pêche est considérable, bien qu'il soit difficile à mesurer. »

Crédit : Andrew Sutton / Shutterstock

La chasse à la baleine en très forte baisse

En 2018, les entreprises du pays nordique ont tué 146 rorquals communs et six baleines de Minke. Cette année-là, les baleiniers islandais ont également été accusés d'avoir abattu un hybride rare de baleine bleue. La baleine bleue, le plus grand animal qui ait jamais existé, est une espèce en voie de disparition en raison de siècles de chasse humaine et protégée partout. Les quotas annuels de l'Islande pour la période 2019-2023 autorisent la chasse de 209 rorquals communs et de 217 petits rorquals. Ces trois dernières années, cependant, une seule baleine a été tuée, un petit rorqual en 2021, après que certaines des plus grandes sociétés commerciales de chasse à la baleine en Islande ont annulé leurs chasses pour 2019 et 2020.

L'Islande reste l'un des rares pays à s'être formellement opposé au moratoire mondial en cours sur la chasse à la baleine établi par la Commission baleinière internationale en 1986 et elle a reçu des sanctions des États-Unis en 2011 pour sa chasse à la baleine. On ignore pour l'instant la position que le pays adoptera sur le sujet après 2024.

Source : IFL Science
Bouton whatsapp